19 New Project
Gig Seeker Pro

19 New Project

Band EDM Pop

Calendar

This band hasn't logged any future gigs

This band hasn't logged any past gigs

This band has not uploaded any videos
This band has not uploaded any videos

Music

Press


"MCM (MARCH 2008)"

Origines : Emmanuel Burget est issu de Curtain et Gilles Boyer de Speaking Silence. La petite histoire ne décrit pas la façon dont se sont rencontrés les deux artistes, mais leur brève discographie suggère qu’il s’agit bien d’un groupe en devenir. Après le single A Space To Fill en 2002, puis l’album 19 New Project deux ans plus tard, ils redonnent de la voix (et du son) en 2008 avec Disconnected, dont la pochette pourrait être décrite comme un univers de déchets numériques colorés... Tout un programme ! Ingrédients : les deux parisiens ont réservé une belle surprise à leur auditoire en enregistrant pas moins de 21 plages réparties en deux CD. À l’intérieur, les titres s’enchaînent en soufflant deux airs différents : un vent nouveau et un souffle ancien, puisé dans l’énergie des années 80. Les passages chantés sont discrets et aériens, tandis que la musique se développe à pleine puissance sur fond d’électronique, de cold wave et de pop. En définitive, 19 New Project se place à mille lieux de la mode actuelle pour nous proposer un voyage mémorable dans le temps. - MCM


"MAGIC RPM n° 117 (MARCH 2008)"

Un temps echappe de Curtain, formation cold-wave aussi rare que precieuse, Emmanuel Burget, guitare en main et voix suave, s’alliait a la basse de Gilles Boyer, croise chez Speaking Silence. Les deux jeunes veterans de l’after punk d’ici, explorant les territoires electroniques, livrerent un premier Lp eponyme qui remporta un joli succes d’estime. Quatre ans ont passe, 19 New Project publie Disconnected, second (et double) album marque par la decennie 80 et l’influence clair-obscur de Depeche Mode ou New Order. D’ailleurs, la pochette savillienne, qui s’inscrit en droite lignee des fameuses Wasted Paintings, annonce la couleur. Une œuvre sous influence, certes, mais a mille lieues d’une pale copie carbone. Et si le timbre de Burget evoque immanquablement la patine vocale de Dave Gahan, le duo sait reinventer les formes, a la maniere de Terence Fixmer ou de The Hacker, fans eminents des Belges The Neon Judgement, dont l’ombre plane sur nombre de sombres merveilles (Lipstick (For A Lie), Lolita, Disconnected). Ailleurs, 19 New Project provoque la collision inesperee entre la violence de Black Strobe et les claviers pacifies de 808 State (Apt #19). Avec une palette de teintes limitee (du noir ebene au gris anthracite, pour aller vite), la paire peint des paysages sonores oppressants mais varies, s’engageant volontiers dans la ballade etheree (Cold) ou la noisy pop aeree (Candy Song). Dote de quelques pepites, dont On The Loose, qui debute comme du punk funk pour finir sur une rythmique implacable matinee de guitare viciee, le second volet, moins convaincant car trop disperse, n’entache en rien la joie procuree par Disconnected, et laisse augurer d’un succes merite.
Thibaut Allemand ••••°° (4 étoiles sur 6) - MAGIC RPM


"D-SIDE N°44 (JAN / FEB 2008)"

Ambitieux, le duo parisien 19 New Project (où sont passes les dix-huit autres.), n’hesite pas apres un premier opus paru en 2004, a autoproduire Disconnected, un album double qui plus est, totalisant vingt et un titres. Coup de maitre donc pour Gilles Boyer et Emmanuel Burget, qui accouchent sur Disconnected d’un melange parfait entre electro-pop contemporaine et new-wave a guitares, alternant titres lents, joliesses pop a faire pleurer dans les chaumieres et passages plus nerveux, tenailles par la fievre du beat. Alors certes, l’ensemble n’est pas d’une originalite a toute epreuve et, meme s’ils se pretendent deconnectes, les 19 New Project ont du beaucoup ecouter ce qui s’est fait autour d’eux ces dernieres annees, mais qu’importe, le clonage pur et simple est ici evite tant le duo (parfois augmente de voix additionnelles) sait louvoyer entre ses influences et les combiner, poser une guitare pop typee eighties sur des beats clubby («Love Boat»), ou tisser de vraies ambiances melancoliques comme on les aime ici. Bref, si ce n’etait que pour cela, 19 New Project serait deja un groupe a soutenir, alors vu les richesses qu’offre Disconnected…
Philippe Sandre - D-SIDE


"ELEGY N°51 (DEC / JAN 2008)"

Ce n'est pas moins de vingt et un titres que 19 New Project nous propose sur son deuxieme - et double - album Disconnected . Ce groupe français, dans lequel on retrouve un membre de Curtain, balance avec un regulier mouvement de pendule entre electro wave et noisy pop sur ses morceaux tout en finesse privilegiant les melodies accrocheuses et les atmospheres qui balancent, elles aussi, entre melancolie et luminosite. Avec des valeurs sûres comme influences revendiquees (Depeche Mode, The Cure, New Order, Bowie...), 19 New Project n'en est pas moins resolument tourne vers l'avenir avec un son (tres bien produit) qui lui est propre, sans cette affiliation au revival cold wave/post punk dont on ne compte plus les adeptes en ce moment. C'est rare d'ecouter un double album en ayant le sentiment qu'aucun morceau n'est a jeter, mais c'est le cas ici, 19 New Project n'etant clairement pas un groupe a l'inspiration deconnectee.
Sabine Moreau - ELEGY


Discography

2003 : "A Space To Fill" EP (3 songs)
2004 : "19NewProject" LP (13 songs)
2005 : "Autoprod 2005" compilation LP
2008 : "Disconnected" 2LP (21 songs)

Photos

Bio

Created in 2002 in Paris, the electro duet 19 NEW PROJECT is a band of two pop singers and multi-intrumentalist playing electro music. Influenced by the 80's New Wave and the current Dance-Floor, their music is very close to the Electro Wave sounds. Electro Wave is part of yesterday and tomorrow, between London and Berlin, made somewhere in Paris.
A cross over between Daft Punk, Depeche Mode, New Order and The Cure.