Cheval Fou
Gig Seeker Pro

Cheval Fou

Montréal, Quebec, Canada | Established. Jan 01, 2009 | SELF

Montréal, Quebec, Canada | SELF
Established on Jan, 2009
Band Rock

Calendar

This band hasn't logged any future gigs

This band hasn't logged any past gigs

Music

Press


Cheval fou
Pété rare
(Indépendant)

Bones_3_5

Quatrième offrande païenne en deux fois moins d’années (man leur premier disque date juste de janvier 2011), Pété rare voit le trio montréalais remiser son psych-punk musclé au profit d’un classic rock post-Vilain Pingouin, aussi tributaire de ZZ Top, et situé dans le département du poêlon en sacrifice. Un disque dont l’enregistrement s’est bouclé quelques jours avant sa parution – TRUE DIY FASHION LA GANG – et, d’entrée de jeu, leur meilleur à date.

Déjà le fer de la lance du groupe, les textes sont encore davantage un fleuron inspiré, appuyés par des mélodies qui respirent pour permettre d’apprécier cette plume ti-pop qui beurre de marqueur jaune les racoins moins glorieux de la béessitude, en relevant la poésie de la débrouillardise. Pis la débrouillardise, mon homme, c’est une quête du mieux-être, pis câlébine, le leitmotiv de ce disque-là, c’est que tout le monde veut vivre, même Manon Ouimet qui a pas encore trouvé sa switch, pis même les poètes loubards de Patente blues, qui traite du « blues du Vol de nuit », ce haut-lieu montréalais diapré de bord en bord de Claude Péloquin.

Ça coule, pas d’accrochage, pas de mauvaise joke de graine, on passe de personnages qui séduisent des jeunesses fraîchement legit à coups de shooters bas de gamme à ceuzes qui sont écœurés de payer à d’autres qui s’ennuient saouls seuls à Terrebonne (grand spectre d’humilité). Et, avec toujours autant d’esprit de bottine éclairé, comme faisant suite à la raisonnable Reconnaissance locale du dernier album, la plume se penche sur le groupe lui-même et sur ses affres de local de pratique situé au-dessus d’un abattoir coin Beaubien/Parc, morceau de clôture qui présente « mesdames et mesdames : Stéfano », qu’on devine être le nom de plume de pouelle de Stéphane Lafleur d’Avec pas d’casque (les deux groupes, Avec pas d’casque et Cheval fou, n’en sont pas à leur première rencontre : entre autres, Joël Vaudreuil d’Avec pas d’casque a animé et réalisé un clip tiré du précédent album de Cheval fou, et Maxime, guitariste de Cheval fou, a déjà accompagné Avec pas d’casque au vibraphone lors de quelques concerts).

Cheval fou a toujours campé du beau pathos dans son lol en le beurrant pas égal d’un fun qui s’exportait parfois moins bien. Avec Pété rare, une élégie de beau merle de gibier de potence bien brossée et rassise dans le bon ton d’un AM-rock aux bolts slacks, il dose juste, et réussira peut-être à vendre une couple de disques à 5$. - brbr


Trio rock garage local tout d’abord instigué sous la bannière du gros fun sale, Cheval Fou déroge de plus en plus à sa prémisse simpliste et, mieux encore, ça lui réussi. Une année après Rapido fameux, où, déjà là, les joyeux drilles se permettaient balades et ajouts de claviers ici et là, le combo récidive avec un troisième album. Bien que les rythmes effrénés, les arrangements tonitruants et l’humour décapant demeurent, des chansons comme Terrebonne surprennent tant elles dépeignent le blues banlieusard avec justesse et candeur. Une question nous chicote toutefois: est-ce que les gars de Cheval Fou ont vraiment lu Fifty Shades Of Grey pour citer un moment aussi précis de la tristement célèbre oeuvre sur sa pièce Matante piquante? En vente sur chevalfou.com. - voir.ca


La formation montréalaise de rock garage Cheval Fou a lancé son quatrième opus Pété rare le 12 novembre dernier.

Le groupe nous avait déjà habitué à un son franc et très peu léché sur ses premières offrandes et c’est encore le cas sur Pété rare. Combinant la guitare punk à des voix très pop, les chansons comme «matante piquante» ou «manon ouimet» réussissent à accrocher l’oreille de l’auditeur. On apprécie donc rapidement les chansons de Cheval Fou, même sans s’être frotté au groupe auparavant. Cet album n’est pas sans rappeler Vie de velours, le second album du groupe Panache sorti au début de l’automne, dans une version plus garage et lo-fi.

C’est d’ailleurs peut-être ce qui manque au groupe, une production un peu plus léchée leur ferait certes renier leur côté garage, mais les aiderait à rejoindre un large public. Également, les paroles loufoques des chansons gagneraient parfois à sortir de l’ironie et de l’anecdote, comme sur «Beaubien/parc». - quartier libre


Discography

Brutal Bisou - 2011
Coté 7 - EP - 2011
Rapido fameux - 2012
Pété rare - 2103

Photos

Bio

Trio rock francophone de Montréal, fondé en 2010 par 3 amis qui jouent un peu trop fort, un peu trop croche et un peu trop chauds, Cheval Fou c'est comme le meilleur pis le pire band en même temps. Avec une approche musicale qui s’inscrit dans la thématique du gros fun sale, le résultat reste tout de même bien touchant et pas piqué des vers. 

Band Members