Corrupted Suburbs
Gig Seeker Pro

Corrupted Suburbs

| SELF

| SELF
Band EDM Metal

Calendar

This band hasn't logged any future gigs

This band hasn't logged any past gigs

This band has not uploaded any videos
This band has not uploaded any videos

Music

Press


On finit le tiercé dark indus du bimestre avec une bonne surprise made in Québec, l’album éponyme de Corrupted Suburbs qui dévoile une musique industrielle technoïde, portant la marque de Frontline Assembly, avec des rythmiques plus martelées et répétitives. La touche electro-tech et l’opposition des atmosphères électro et indus de ce trio canadien apporte une véritable originalité mélodique dans un monde de distorsion massive. A suivre, donc… - Magazine belge D-Side (d-side.org)


Voici ce que j'appel une agréable découverte et plutôt surprenante. Les québécois de Corrupted Suburbs nous livre ici, pour leur premier album composé de 8 titres, une musique sur une toile de fond oscillant intelligemment entre Goa et Hardtrance, mais restant de l'hellektro dark. Des morceaux puissants et qui prennent vraiment aux tripes vous attendent au détour de cette galette. L'énergie froide et électronique que dégage le groupe ce marie toute a fait avec les vocaux tantôt déchiré, tantôt murmuré du chanteur et les vocaux féminin utilisé ici pour créer des ambiances planantes et envoutante et en ce domaine le groupe a su saupoudrer sans en faire trop et c'est appréciable. Quelques titres sont uniquement électronique accompagné de guitare électrique péchu rappelant un peu les mixes du grand Skazi et une mention spéciale pour le coté innovateur consistant a agrémenter quelques passages avec des djembés ce qui confère a quelques titres un aspect tribal que l'ont trouve peu souvent au sein de la scène hellektro. Foncez les yeux fermés, l'essayer c'est l'adopter ! - Webzine français Brainfull Suicide (brainfullsuicide.com)


La formation de Québec Corrupted Suburbs sera en spectacle au Kashmir le samedi 12 mars à 21 h, en compagnie de Cyre, Dez_One, Biotek, Soulsonic, Cosmos et Ghengis Dan. Assortissant techno industrielle, électro ambiant, percussions exotiques et guitares abrasives, le sextuor lançait en septembre un premier album éponyme. "Le but de mélanger les instruments acoustiques et l'électro, c'est que ça nous permet d'aller chercher des textures vraiment plus réalistes", expose Dexter W. (voix, programmation), membre fondateur du groupe avec Logan et Jonathan A.D. (tous deux à la programmation). "Mais surtout, ça apporte une dynamique de scène plus intéressante que juste du play back techno, ajoute-t-il. L'idée, c'était d'amener le côté dance floor puis de le rendre un petit peu plus dark, sans que ça soit inaccessible, pour faire découvrir une nouvelle variété de textures au monde qui, à la base, n'irait pas nécessairement fouiller dans ces genres-là..."
Cogité en partie lors d'études en cinéma, le projet comporte aussi un important volet multimédia lors des concerts. "Les projections, c'est vraiment primordial pour nous, enchaîne Dexter W. Dans notre dynamique de show, mais aussi au niveau de la composition musicale; on est vraiment inspirés par ce type d'art-là...
Puis la foule est aussi une part importante du spectacle, à cause de la danse qui est en lien avec tout ça. Notre but premier, c'est vraiment de créer un gros mur audiovisuel qui rentre dedans, une espèce de grande vague qui va te traverser..." - Journal Le Voir


Corrupted Suburbs se faisait remarquer dernièrement au Capitole en première partie de KMFDM, au point de presque leur voler le show. Ils y seront maintenant en tête d'affiche.

Il est parfois surprenant de constater ce qu'une déception peut avoir comme conséquence. Dans le cas de Corrupted Suburbs, celle-ci a pris rapidement forme lors de l'entrée des membres du groupe au cégep il y a quelques années. Emballés à l'idée d'enfin faire de la création dans le domaine du cinéma, Dexter, Logan et Jonathan A.D., les trois membres fondateurs du groupe de Québec, ont vite perdu leurs illusions une fois sur les bancs de l'institution. Trop de théorie, pas assez d'action ou de vision, sans doute. Dehors les cours, place à la liberté créatrice! Puis est arrivée il y a environ deux ans l'occasion initiale qui devait mener au groupe tel qu'il est connu aujourd'hui, soit la sortie d'un album, occasion qui s'est concrétisée il y a un peu plus d'un an.

Ce premier album, éponyme, donne une idée assez juste de la vision que peut avoir le groupe: on a affaire ici à une techno solide, très texturée, misant beaucoup sur l'ambiance, bref, une musique très cinématographique et accrocheuse. Mais, selon Dexter, Corrupted Suburbs, c'est avant tout beaucoup plus que cette carte de visite.

"Au départ, explique-t-il, ce qui nous poussait à nous lancer dans cette expérience c’était notre volonté d'accomplir un grand projet multimédia qui aurait permis aux spectateurs d'assister à un spectacle qui solliciterait tous leurs sens. Pour ce faire, nous voulions créer une symbiose entre ces différents aspects: on planifiait donc le visuel scénique et le visuel sur les écrans par rapport aux différentes parties musicales. Le but était donc de modeler un tout, une ambiance qui, elle, allait démontrer notre perception du monde dans lequel nous vivons."

Dexter décrit ici une expérience qui prendra toute son ampleur lors de leur représentation qui sera donnée au Cabaret du Capitole, prestation sur laquelle le groupe mise beaucoup. La production autant musicale que visuelle se retrouve ainsi au service d'une volontée qu'a le groupe de conscientiser ses spectateurs à propos de certains problèmes mondiaux actuels, sans pour autant faire la morale.
- Journal Le Voir


En ouvrant pour les légendes industrielles KMFDM cet automne, le groupe techno ambiant québécois Corrupted Suburbs ne s’attendait pas à voler le show, mais espérait vivre une expérience formatrice dans un cadre professionnel. L’histoire en a décidé autrement.
La journée du 7 octobre n’était pourtant pas partie pour être mémorable... Pas assez de temps, trop d’instruments à calibrer: tout laissait entrevoir un scénario catastrophe !

« Parce qu’il y a eu du retard, on a eu seulement 20 minutes pour s’installer et faire notre soundcheck, s’est rappelé cette semaine le chanteur et programmeur Dexter W. On savait que KMFDM était dans la salle, alors on s’est dit qu’il fallait que ça cogne. Mais on a tellement d’instruments qu’on a seulement pu faire des bouts de tounes. On les a quand même impressionnés ! «Après le show, au Temps Partiel, le guitariste Steve Pig nous a dit qu’on était le meilleur band qu’ils aient eu en première partie pendant leur tournée !»

Les gars de Corrupted Suburbs, formé au cœur du programme de cinéma du Cégep François-Xavier-Garneau, ne sont pas peu fiers de cet appui venant confirmer ce dont le groupe se doutait depuis l’enregistrement, l’été dernier, d’un premier album éponyme. Ajoutez à cela une pluie de commentaires dithyrambiques à la suite de leur prestation d’octobre en première partie de la formation germano-américaine et il aurait été difficile pour Corrupted Suburbs, dont le nom veut décrier l’absurdité des banlieues nord-américaines, de limiter ses aspirations à Québec.

Soudainement, la possibilité de se faire une place sur le circuit des tournées internationales devenait plus envisageable que jamais. C’est avec cette idée en tête que le groupe remontera sur scène demain, toujours au Cabaret du Capitole, à l’occasion d’un spectacle multimédia qu’il veut le point de départ de son aventure outre frontières.

« Avec KMFDM, on s’est rendu compte que l’ampleur du stage, on avait besoin de ça pour être à notre meilleur. Après la réponse qu’on a eue, on s’est aussi dit qu’il ne fallait pas attendre pour contre-attaquer. (…) On voit ça comme une rampe de lancement, une occasion de raffiner ce qu’on fait, avant d’éventuellement
présenter le show ailleurs. »

Corrupted Suburbs ne cache pas avoir l’Europe dans la mire. Là-bas, non seulement la scène industrielle est-elle bien implantée, mais ses dynamiques festivals constituent des vitrines idéales pour les groupes désirant se faire connaître. « On sait qu’avec ce qu’on a, on pourrait surprendre bien du monde là-bas », estime Logan, confiant.

Mais avant, Corrupted Suburbs entend enregistrer un nouvel album. Pas mal pour un groupe d’autodidactes qui a construit son projet sur la double désillusion d’études cinématographiques insatisfaisantes et de la rigidité de la scène techno-rave ! « Déjà, en entrant en cinéma, on était des fans de musique électronique. On s’est équipé en se disant que ça pourrait servir pour nos projets. Ce qui est beau avec la musique électronique, c’est que c’est accessible même pour quelqu’un qui ne maîtrise pas nécesserement un instrument. »

À la différence que Corrupted Suburbs joue avec cette technologie comme un groupe traditionnel le ferait avec des instruments : « On n’est pas un band rock, mais dès le début, il y avait quelque chose qui nous poussait à aller plus loin dans la démarche créative. Beaucoup de gens dans le monde de la musique électronique mettent le focus sur le studio. Nous, on veut que le monde danse, qu’il y ait une interaction avec le public. En bout de ligne, on veut que ce soit un tout, exigeant au niveau de sens », conclut Dexter.
- Journal Le Soleil


L’arrivée sur scène de CORRUPTED SUBURBS permettait de constater que la foule était maintenant prête et débordante d’énergie. Avec son style ‘Techno industriel’, le groupe comprenait six membres et tous les outils étaient présents pour rendre les pièces de son répertoire. Le chanteur était débordant d’énergie et son style influencé du célèbre chanteur du groupe NINE INCH NAILS était très accrocheur. La foule était très nombreuse à l’avant-scène et les nombreux pas de danse ont révélé qu’elle appréciait beaucoup la performance et le style présenté. L’animateur de la soirée est même intervenu à la fin du spectacle pour demander au groupe un rappel supplémentaire. Une excellente note à CORRUPTED SUBURBS et une foule qui serait sûrement en accord avec cette affirmation. » - Metal Universe (metaluniverse.net)


1.KMFDM ET CORRUPTED SUBURBS
Le vendredi 7 octobre, au Théâtre du Capitole de Québec. Difficile de ne pas considérer cette soirée comme marquante, voire historique, au moment de faire le bilan de la dernière année. Outre le charmant concert de l'increvable groupe KMFDM, fondé à Paris au milieu des années 80, un spectacle qui aura assurément comblé les fans et aussi interpellé plusieurs néophytes, tous retiendront de cette soirée la formidable mise au monde d'un groupe de Québec du nom de Corrupted Suburbs, qui irradia ce soir-là de fines mélodies industrielles intoxiquées aux agents polluants modernes comme jamais auparavant. Totalement martelée de joie par les hymnes de CS, la foule fessée par une telle hécatombe était visiblement partagée au moment de déterminer le meilleur spectacle de la soirée à la sortie du théâtre; c’est dire combien l'impact du groupe réchauffeur fut grand.

Ainsi, le charismatique et surtatoué Dexter W a dégueulé ses textes morbides sous la pression musicale apocalyptique de ses copains Logan et Ludovik, deux démons bidouilleurs en pleine possession de leur vilaine machinerie. Enfin, rappelons que Corrupted Suburbs montera sur la scène du Théâtre du Capitole de Québec le jeudi 22 décembre, soit au même endroit, mais cette fois à titre de grande vedette de la soirée. À voir absolument avant de mourir gazé dans d'atroces douleurs...

2.Felix da Housecat, chez Dagobert le jeudi 14 avril.
3.DJ Champion, au Sonar le samedi 12 novembre.
4.Machine Jam, au Complexe Méduse le vendredi 29 avril.
5.Higher 2, au sommet du Mont-Sainte-Anne le samedi 29 janvier - Journal Le Voir


Discography

Corrupted Suburbs - Corrupted Suburbs
2004
Released on Goego Records

Corrupted Suburbs - Resonance
2005
Appearance on a compilation
Released on Goego Records

Corrupted Suburbs - The day they walked the earth
2010
Self-released

Photos

Bio

English

Inspired by the rythm of life, by contrasts and symbiosis, by what lie inside each and everyone of us and what lie pass the horizon, Corrupted Suburbs provide a soundtrack, a cinematographic music where electronic, electric and acoustic sonorities melt to create a surprisingly efficient and captivating amalgam.

After the release of a first album in 2004 influenced by techno music, industrial, metal and ambient sonorities, the Corrupted Suburbs member line-up rapidly expanded, providing an even more complex and textured adaptation of the original sound that would now take place on stage in the form of a captivating audio-visual experience.

Highly acclaimed by local crowd and medias when they opened for Israel trance legend Astral Projection and industrial music pioneers KMFDM and Frontline Assembly, Corrupted then shared some tour dates with europeen bands Punish Yourself and Mass Hysteria during their respective tour in North American ground in 2008.

Corrupted Suburbs since started the production of a new album and hitted the stage of the 2009 edition of North America's biggest electro-noise-industrial Festival, Kinetik. Corrupted Suburbs continued to show that with professionalism, originality and charisma, it's a band worth discovering.

Corrupted Suburbs is presently finishing working on a new album that will be released in autumn 2010.

Français

Inspiré par le rythme de la vie, par les contrastes et les symbioses, par ce qui gît à l'intérieur de chacun d'entre nous et par ce qui gît à l'extérieur, au-delà de l'horizon, Corrupted Suburbs propose une trame sonore, une musique cinématographique où les sonorités électroniques, électriques et acoustiques s'entremêlent pour créer un alliage surprenant et envoûtant.

Après la sortie d'un premier album en 2004 influencé par la musique techno, industrielle, métal et même ambiante, la formation Corrupted Suburbs s’est rapidement expansionnée résultant ainsi en un son plus complexe et plus texturé qui allait prendre place en spectacle sous la forme d'une expérience audio-visuelle captivante.

Bien reçu de la foule et des médias lorsqu'il performèrent en première partie des légendes de la musique trance israelienne Astral Projection puis pour les pionniers de la musique industrielle KMFDM et Frontline Assembly, Corrupted Suburbs a ensuite partagé quelques dates de tournée avec les groupes européens Punish Yourself et Mass Hysteria lors de leur visite respective en sol nord-américain au cours de l’année 2008.

Corrupted Suburbs a depuis commencé la production d’un nouvel album et a eu la chance de se produite à l’édition 2009 du plus gros festival electro, noise et industriel en Amérique du Nord, le festival Kinetik.
Corrupted Suburbs continue de montrer avec son professionnalisme, son originalité et son charisme, qu’il s’agit là d’une formation à surveiller.

Corrupted Suburbs termine pésentement la création d'un nouvel album qui verra le jour à l'automne 2010.