Dessy di Lauro
Gig Seeker Pro

Dessy di Lauro

| SELF

| SELF
Band Jazz Adult Contemporary

Calendar

This band hasn't logged any future gigs

Aug
13
Dessy di Lauro @ Jazz Festival Tremblant

Mont-Tremblant, Quebec, Canada

Mont-Tremblant, Quebec, Canada

Aug
04
Dessy di Lauro @ Blue Note Jazz Club

New York, New York, USA

New York, New York, USA

Aug
03
Dessy di Lauro @ Montreal International Jazz Festival: Voices of Soul

Montreal, Quebec, Canada

Montreal, Quebec, Canada

This band has not uploaded any videos
This band has not uploaded any videos

Music

The best kept secret in music

Press


Looking for a new name to get excited about? Try Montreal-born Brazilian-Italo-Cuban singer/songwriter Dessy Di Lauro, who has a six-track CD-EP available at www.crazygluemusic.com. Her interesting heritage shines through both the rhythms and arrangements, putting Dessy over on soul's jazzier side - just where I like it. Some very lively grooves here, especially the opening cut, Shout Out, but after repeated in-car plays, the mesmeric, mid-speed ballad My Inspiration has grown into a real personal favourite. Wish it were longer. A lot longer. - Echoes Magazine (UK) by Chris Wells


Believe it or not, Montreal's own Dessy Di Lauro is just getting started. Although she's been singing in and out of the city for years, this disc is the first official studio recording to spotlight her honey voice. Teaming her with the soulful ear of her keyboardist Ric'key Pageot, A Study of a Woman's Soul is a sign of things to come from this duo. My picks include the undeniable soul of "Where Is the Light," the heartfelt melancholy of "Dear Mama" and the blistering bonus track "City High," showcasing the talents of Ric'key and band Jazzma. 8/10
- www.montrealmirror.com


A welcome introduction to the new talented team of Di Lauro and Pageot, A Study of a Woman's Soul is a real treat. The compositions are strong, and Pageot and the band provide a restrained but very effective backing behind Di Lauro's strong voice, which is sometimes jazzy and sometimes almost classical in its tone. The first single, "When You Need Me," is a great slice of midtempo Brazilian jazz with nice guitar work by Paolo Ramos. Perhaps even better is the second half of the disc, which has an intimate nightclub kind of feel on the fine ballads "My Inspiration" and "Dear Mama," before finishing with the Pageot instrumental, "City High."
About the only bad thing I can say about A Study is that, as an EP, it simply ends too quickly. But Di Lauro and Pageot clearly make a great first impression on this intelligent, appealing disc and make me look forward to Di Lauro's full CD, scheduled for 2006. Highly recommended.
- www.soultracks.com


Extremely nice work from soul singer Dessy Di Lauro -- a warm and wonderful 6 track ep that's overflowing with sweet jazzy influences! Dessy recorded the set with keyboardist Ric'key Pageot, who really brings a special sound to the record -- taking Dessy's already deeply soulful vocals, and inflecting them with a sound that's richer and fuller than the usual Neo Soul groove! The beats are definitely on the back burner for this one, and Ric'key's keyboards set the scene with a mellow stepping style that glides along gently -- while Dessy soars over the top, in a vocal range that's as strong and powerful as Carleen Anderson on her classic work! Titles include "Shout Out", "When You Need Me", "My Inspiration", "Where Is The Light", and "City High".
- DustyGrooveAmerica.com


Montreal songbird Dessy Di Lauro has got soul for days. She used to wow crowds with her old band Bullfrog (in which she would go toe to toe with DJ Kid Koala). She has sung with Dubmatique and did a stint with Cirque du Soleil in Florida. Last year she played the Montreal International Jazz Festival. This six-song EP finds her delivering her trademark cooled out, earthy R&B stylings, on the Jill Scott/Erykah Badu tip. It's really all about her dazzling voice, which is given room to work thanks to spacious arrangements and tasteful musicianship. The players (many of whom date back to those Bullfrog days) get a chance to vibe out on the last track, the instrumental jazz-funk groove City High. 3.5/ 5
- The Montreal Gazette June 2nd, 2005


Canada-Brasil-Cuba-Italy = you can call the influences that Dessy Di Lauro got through her international ancesters and the first musical expressions by Dessy di Lauro are just as universal. Under the musical direction of Ric´key Pageot, the songs of her debut-EP cover a wide range. A cool acid-jazz groove here "Shout out", the well used Stevie Wonder influence "When you need me", a little bit of Nu-Soul, blues and jazz and then everything brought together through freshness, inspriation and a big portion of talent. Dessy raises her voice very impressively and the production directed by Ric´key spreads joy and atmosphere of a live band who is really "in sync". We hope that Miss Di Lauro will soon expose also the hidden parts of her soul - anyway, the first chapter of "A Study Of A Woman´s Soul“ makes us want to hear more of Dessy.
- Joerg Michael Schmitt from http://.soulsite.de/sonic/


May 14th, 2004
It was a stage full of familiar faces as Dessy Di Lauro led the band at the Petit Medley.

The key points for this performance was solid construction and versatility which helped set a variety of different moods throughout the night.

You had some funk, some soul and some Latin grooves painting the picture as Dessy delivered timeless music to the audience. We witnessed some great exchange of energies on this set as each member was called upon to take the spotlight and impress the crowd with their finest opinions on their own instruments. This produced some inspiring solos from all around the table.

One thing I love about catching such an act is that, though there's a steady feel to the show, these musicians can implement such a wide variety of styles to speak their minds that it instantly captivates the entire audience.

Considering this group hasn't been together for all that long, they don't have much work left to do in order for their performance to be at the top of their game. Once they have a few more gigs under their belt, they shouldn't have a hard time attracting more and more people to their shows and getting together a following in their home town.

Now if only this city would wake up and realize what kind of talent we truly possess.

- www.montrealmusicscene.com


Star Académie est devenue la solution facile pour les chanteuses candidates au vedettariat. L’émission s’est à peine terminée que déjà, des milliers de jeunes filles rêvent de faire partie de la prochaine cuvée. Dessy Di Lauro, elle, a pris un autre chemin. Elle préfère multiplier les expériences et croit au destin. Chanteuse de Soul - R’n’B dans la lignée d’Erika Badu et Alicia Keys, elle est un espoir montant de la scène musicale montréalaise.



Dans son dernier spectacle In-depth study of a woman’s soul, Dessy Di Lauro raconte sa vie avec une touche très personnelle. Elle livre la musique du cœur et de l’esprit. L’ensemble de musiciens qui l’accompagne est tout aussi remarquable et y est pour quelque chose. Il interprète parfaitement ce mélange R’n’B, Jazz, Soul et rythmes latins. La larme à l’œil et le cœur qui bat, on y étouffe presque sous le poids de la profondeur du message et de l’émotion tellement c’est intense. Dessy est quelqu’un de vraie, une « chanteuse-conteuse » authentique dont la forme d’expression est bien singulière. « Je fais de la soul, ça doit rester pure. Lorsque je suis sur scène, je suis comme nue. Les messages que transmettent mes chansons sont honnêtes. Je raconte mes histoires personnelles ou celles de mes amis; ça permet de panser l’esprit. Il y a aussi cette symbiose entre les musiciens que nous livrons au public; c’est très spirituel ».



Cela fait à peine un an que Dessy Di Lauro et Ricky Pageot travaillent ensemble mais déjà, on peut parler d’une parfaite chimie musicale. Leurs goûts et intérêts communs les ont réunis et vu la tournure actuelle des évènements, c’est sans aucun doute pour le meilleur. Lorsqu’elle rencontre Ricky Pageot, musicien polyvalent accompli, connu à Montréal pour son dynamisme et sa dévotion à la scène locale, le déclic est immédiat. Quant à celui qu’on respecte pour sa grande maîtrise du clavier et qui a plusieurs fois accompagné des vedettes telles que Corneille, Ariane Mofatt et Luck Mervil, il voit tout de suite le potentiel de la jeune Dessy. Depuis le début de cette forte relation professionnelle, ils n’ont pas arrêté d’écrire et de composer des chansons ensemble. Ceci entraînant cela, on les retrouve tous les mois à l’affiche du Petit Medley pour leurs « spectacles-showcase » en plus des petits concerts acoustiques qu’ils donnent régulièrement. Dessy ne cache pas son admiration pour Rickey. « On s’entend vraiment trop bien dans notre musique. Il finit facilement ce que je commence et vice versa. On est complémentaire. Sa façon de jouer m’inspire beaucoup. C’est quelqu’un de créatif ».



On en vient presque à se demander qui était Dessy Di Lauro avant cette rencontre. En 1997, Dubmatique est en marge de devenir le premier groupe de rap francophone du Canada avec leur album La force de comprendre pour lequel Dessy a écrit et chanté. Les choses s’enchaînent alors pour celle qui à 11 ans savait qu’elle voulait faire de la musique sa vie. Le cirque du soleil l’embarque en Floride pour un contrat de quelques mois sur le spectacle La Nouba. Dessy apprend la discipline du travail, expérimente diverses techniques théâtrales, perfectionne sa voix. Elle y passera finalement trois ans à se construire. Entre temps, Ginette Reno, star de renom au Canada, choisit d’adapter une de ses compositions originales pour son album Love is all paru en 1998. Mais en dépit de toute cette chance, la chanteuse d’origine brasilo-italo-cubaine avoue qu’il y a bien des fois où, comme tout le monde, elle s’est demandée si elle avait fait le bon choix. « Après mon succès avec Dubmatique il y a quelques années, la même maison de disque m’a offert de signer un contrat pour un album en français. J’ai dit non parce que ce n’était pas ce que je voulais faire. Dans ce milieu, j’ai toujours pris des risques pour me donner les moyens de faire quelque chose de différent. Il faut être fort car tout le monde cherche à vous mettre dans un moule ».



On imagine toujours le métier de chanteur comme étant passionnant et valorisant, mais on ne se rappelle jamais assez le lot de fausses promesses, déceptions et frustrations qui l’accompagnent. « C’est loin d’être un métier facile. Il y a des hauts et des bas. La compétition est tellement féroce que si tu n’es pas déterminé, tu n’y arrives pas. En plus, notre genre de musique n’est pas très populaire au Canada, contrairement à l’Angleterre et aux États-Unis. La politique de diffusion de la World beat est encore trop limitée dans les chaînes de télévision et de radio ». En fait, il est surtout difficile de s’imposer dans le milieu de la musique québécoise quand, comme Dessy, on ne chante pas dans la langue officielle de la Belle province et qu’on veut faire du R’n’B.

« Je parle cinq langues mais je ne chante pas en français car j’ai du mal à ressentir ma propre musique et à produire les mêmes émotions sur scène que lorsque je chante en anglais ». De toute façon, ne dit-on pas que nul n’est prophète dans son pays? C - www.mozaikmedia.com


La première fois que j’ai entendu Dessy Di Lauro chanter, c’était en janvier dernier au Petit Medley rue St-Hubert. La salle était bondée. Après avoir quelque peu fait patienter l’audience, elle faisait son entrée sur scène accompagnée de ses musiciens. Beauté splendide, l’allure fière et assurée, la chanteuse s’est installée au centre de la scène, calme et sereine. J’attendais impatiemment d’entendre cette voix que l’on m’avait si longtemps vantée. Aux premières notes, c’est l’éblouissement total : << I’m sorry dear mama can you please forgive me…>>> les paroles de la première chanson qu’elle nous offre ont un effet choc. Plusieurs spectateurs ont les larmes aux yeux, moi y compris. Nous sommes tous sous le charme, conquis et bouleverses par cette voix renversante. Cette sensibilité authentique, cette partie d’elle qu’elle nous livre avec tant de sincérité ne peut laisser de glace. Dear Mama, chanson écrite pour sa mère alors qu’elle était en Floride, a su me convaincre illico;

Dessy Di Lauro est tout simplement exceptionnelle. Sa prestance, son charisme, sa démarche, la puissance de sa voix; tout en est dévoile le dur chemin parcouru pour livrer de telles émotions à un public décidément séduit.

D’hier à aujourd’hui

Il y a longtemps que Dessy a choisi sa vocation. Ses débuts en chanson sont marques par différentes apparitions dans des chorales gospel : Genuine Faith et Imani. Un peu plus tard, elle joint les rangs de la formation Co-Soul aux côtés de Janis « Coco » Thompson et Alan Prater a.k.a. Soulo. Ce trio connaît un succès impressionnant : ouverture du spectacle de Mary J Blige au Métropolis lors de sa tournée << My Life>>, Festival de Jazz de Montréal a plusieurs reprises, performances télévisées, etc.

Elle a également collaboré avec différents artistes francophones tels que : Mitsou, Marie-Denise Pelletier, France Joli, Marie Joe Therio. En 1997, elle est invitée à chanter et composer pour le jeune groupe de rap Dubmatique su le tube << La Force de Comprendre>>. Comment oublier ce refrain qui a tant tourné sur nos radios! <<nowadays it’s all about the money, people trip and start to act funny, oh this madness goes on and on and on>>. Je suis certaine que ça réveille des souvenirs chez plusieurs. Eh bien! C’était la voix de Dessy que nous entendions.

La Force du Destin

L’écriture a toujours fait partie de sa démarche artistique. En 1998, force du succès des dernières années, elle décide d’offrir quelques-unes de ses compositions à une firme chargée de trouver des interprètes. Et n’est nul autre que Ginette Reno qui a retenu une de ses compositions : << Will You Be There>> pour faire partie de son album en anglais << Love is all>>

A la fin de cette même année, la chance ( ou le destin) lui sourit à nouveau. Elle est approchée pour participer au titre de chanteuse vedette pour une production du Cirque du Soleil à Orlando : La Nouba. Occasion qu’elle ne laissera pas filer.

Pendant trois ans, elle se donnera corps et âme à cette organisation. Ses prestations on t été vues par des millions d’individus à travers le monde. Expérience inoubliable, certes, mais quelque chose de plus grand l’interpellait.

Après trois années au sein du Cirque, elle plie bagages et revient à Montréal. Seul but en tête; continuer d’écrire et produire. La route est longue et difficile pour un artiste soul et anglophone dans la métropole, mais rien n'a faire Dessy qui compte bien faire de son rêve une réalité.

Elle part donc à la conquête de gens désireux de croire et de s'investir dans son projet. Sur son chemin, elle rencontre Ric’key Pageot, jeune claviériste, avec qui elle avait déjà travailler dans le passé. Ric’key possède une feuille de route impressionnante.

Il étudie de la théorie de la musique depuis l’âge de 10 ans. Il a fait la presque totalité de ses études en musique pour finalement être bachelier de la très réputée faculté de musique de l’Université McGill. On l’a vu aux côtés de Corneille, Monica Freire, Paolo Ramos, Alan Prater, Arianne Moffat. Il était également de la distribution << Génération Motown>> à Québec. Un prodige selon l’avis de plusieurs. Et je dois avouer que c’est un phénomène rare, un bijou de talent à l’état pur.

Depuis, les deux sont inséparable. Ils travaillent de concert sur le premier opus de Dessy qui devrait être lancé bientôt si tout se déroule comme prévu. Ric’key est impliqué dans toutes les facettes de la réalisation de ce projet : co-écrivain, arrangeur, directeur musical, producteur, claviériste et choriste.

En lui, elle a trouvé le complice idéal. Celui capable de partager ses rêves en le portant plus haut tout en ajoutant une touche personnelle qui se fait bien sentir. Un avenir brillant attend ces deux artistes dont le potentiel et le professionnalisme n’est plus à discuter.

La musique de Dessy Di Lauro et Ric’key Pageot est vrai et sincère. Elle parle de leurs expériences, de leur passé, de leur avenir, de la - Avril Magazine


Vous rappelez-vous de la magnifique voix féminine prêtée au groupe Dubmatique pour leur succès La force de comprendre en 1997? Cette voix était celle de Dessy Di Lauro, un nom à retenir pour tous ceux qui ont soif de talent et d'authenticité. Cette artiste jazz/soul aux origines multiples (italienne, cubaine, brésilienne!), née à Montréal, a cordialement accepté de rencontrer le magazine Influence afin de discuter de son premier album solo dont la sortie est prévue pour l'automne prochain.


Comme plusieurs artistes, il y a longtemps que Dessy sait qu'elle veut vivre de sa musique, mais le chemin qu'elle a pris pour y arriver en est un ponctué de collaborations et de décisions réfléchies. En effet, après avoir chanté dans plusieurs chorales gospel professionnelles, elle se joint au groupe soul/R&B Co-Soul, se charge de l'ouverture du spectacle de Mary J. Blige à Montréal, fait également deux apparitions à la 18e édition du Festival international de Jazz de Montréal et travaille aussi avec plusieurs chanteurs de la scène québécoise tel Ginette Reno et Marie-Denise Pelletier, pour ne nommer que ceux-ci.

À la fin de 1998, elle joint l'équipe du Cirque du Soleil à Orlando, en Floride, où elle prêtera sa voix à la production La Nouba, et ce, pour les trois années qui suivront. Cette expérience lui apprendra la discipline et lui laissera juste assez de temps pour travailler ses propres compositions. De retour à Montréal, elle se dit maintenant prête et assez forte pour se consacrer à sa carrière solo.

Elle travaille maintenant avec Ric'key Pageot, aussi reconnu sur la scène jazz montréalaise et détenteur d'un baccalauréat en performance jazz à l'Université McGill. Cette association lui apporte donc les outils académiques nécessaires à l'explosion de son talent. Ensemble, ils travaillent à l'élaboration d'un album avec lequel ils souhaitent s'attirer la reconnaissance et le respect autant des fans, que des gens de l'industrie. "Je veux que les gens se rattachent à mon album. La qualité de l'album est ce qui prime à mes yeux. Je vise la longévité et non le succès instantané."

Dessy et Ric'key sont actuellement au Le Petit Medley sur la rue St-Hubert et font, à raison d'une fois par mois, le spectacle An In-Depth Study Of A Woman's Soul. Avec Max Sansalone à la batterie, Johana Peters aux percussions, Peter Dowse à la basse et Eric Khayat au saxophone et à la guitare, Dessy et Ric'key vous invitent dans l'intimité de la chanteuse où monologues, comédies et chansons se succèdent. Bien que de nature timide, Dessy met son âme à nue sur la scène tout en gardant cette candeur qui la caractérise: "J'ai gagné beaucoup de confiance sur la scène, mais je n'ai pas perdu mon innocence. C'est ce qui me permet d'être équilibrée."

La dernière représentation de ce spectacle est prévue pour le 11 juin. Ne ratez pas la chance d'entendre des compositions qui transpirent la pureté et le travail acharné de passionnés de la musique.

Jacinthe Campagna.Influence
- www.influencemag.ca


Discography

EP - 'A Study of a Woman's Soul"

Photos

Feeling a bit camera shy

Bio

"A Voice As Unique as Her Origins"

Dessy Di Lauro is a Montreal born Brazilian Italo-Cuban singer, songwriter with a great solo career awaiting here. With already numerous recording collaborations, leading to two multi-platinum selling albums, three number one hits, two cross Canadian tours, and performing in a critically acclaimed Cirque du Soleil production, the only evident step for Dessy to take was to release an album that she could finally call her own.

Her new commercially released EP album 'A Study of a Woman's Soul' (CrazyglueMusic) is a blend of soul, Latin and jazz. In less then two years of collaboration, her and her writing partner, Ric'key Pageot, have performed in numerous prestigious events including the 25th Anniversary of the Montreal International Jazz Festival, the Legendary SOB's in New York City and later this Summer, they will be performing at The Blue Note Jazz Club, also in New York City.

From early childhood, Dessy's parents exposed her to music of many genres, considering her multi-ethnic background. The music of her parents inevitably would later become her own musical influences; soul music (Chaka Khan, Aretha Franklin, Stevie Wonder); jazz (Sara Vaughan, Ella Fitzgerald); Cuban (Los Van Van, Irakere); and Brazilian (Antonio Carlos Jobim, Gilberto Gil).

As she made her way in the Montreal music seen in the early 90's at a young age, she began singing in professional gospel choirs such as, Genuine Faith, and Imani. She also joined the Rn'B/Soul group Co-Soul, singing alongside, Janis "Coco" Thompson (Celine Dion), and Alan Prater a.k.a.Soul-o (Michael Jackson, Cameo). During her time in the band, she opened for numerous American performers, such as, multi-platinum selling Rn'B singer Mary J. Blige for her "My Life Tour" in Montreal, and they performed two shows at the Montreal International Jazz Festival.

Along with genius turntablelist DJ Kid Koala, Dessy was one the original members of the acid jazz group, Bullfrog. Among many performances in and outside of Montreal, they opened for James Brown's saxophonist, Maceo Parker.

Dessy has also performed and recorded with many francophone recording artists in Quebec, such as Mitsou, Marie-Denise Pelletier, France Joli, and Marie Joe Therie.

In 1997, Dessy was getting to be known around Montreal not only as a gifted singer, but also as a talented songwriter. That year, she was called to write and sing for a brand new francophone rap group, named Dubmatique for their debut album "La Force de Comprendre" (Tox records). Her single when on to top the charts in Canada and France, and the album was certified double platinum, earning Dubmatique the title of the first francophone rap group to go platinum in Canada.

In 1998, internationally known singer Ginette Reno, who's career has spanned throughout forty years, with fifty albums to her name, and winner of six Juno Awards personally picked Dessy's original composition "Will You Be There" to be part of her new English album "Love Is All" (Honey Dew Records). Dessy's track was produced by none other than Steve Skinner, who has also worked for Luther Vandross, Chaka Khan, Bette Midler, Patti Labelle, Diana Ross, and Roberta Flack to name a few.

At the end of that year, Dessy was chosen to be part of the original cast of the critically acclaimed Cirque du Soleil production, "La Nouba" in Orlando, Florida where she performed for the next three years.

In the Fall of 2004, Dessy went on a two-month tour in France with Montreal-based multi platinum selling recording artist, Corneille, as she sang back up vocal and her partner Ric'key Pageot played keyboards for him.

Nervertheless, Dessy Di Lauro's priority is writing and composing her own material with the collaboration of pianist/composer/producer, Ric'Key Pageot. His credentials include a Bachelor degree in music, majoring in Jazz Performance from McGill University (2003), and he also leads his own Afro-latin Funk Jazz quintet, Jazzma.

This summer, you'll be able to catch Dessy and Ric'key in various cities in the U.S. and Canada, promoting their commercially released independent debut EP, 'A Study of A Woman's Soul' (CrazyglueMusic). Then, in the fall, they will be back in studio to record their full length CD 'An In-Depth Study of a Woman's Soul' due for release in Spring 2006.

Dessy Di Lauro is a name that you will not forget.