In Days Of Yore
Gig Seeker Pro

In Days Of Yore

Montréal, Quebec, Canada | SELF

Montréal, Quebec, Canada | SELF
Band Rock Alternative

Calendar

This band hasn't logged any future gigs

May
12
In Days Of Yore @ Le Bal du Lézard

Limoilou, Quebec, Canada

Limoilou, Quebec, Canada

May
11
In Days Of Yore @ l'Esco

Montreal, Quebec, Canada

Montreal, Quebec, Canada

Apr
21
In Days Of Yore @ La Citadelle

Qubec City, Quebec, Canada

Qubec City, Quebec, Canada

Music

Press


Par Gabriel Vignola

J’écoute présentement le premier album de In Days of Yore, question de me remettre dans l’ambiance du concert donné jeudi dernier, le 15 mars 2012, à la Casa del Popolo, présenté lors de la huitième édition du festival Sous La Neige.

Et je dois dire que ce que j’entends me plaît. Le son de In Days of Yore se diffuse dans mon bureau comme les effluves d’une incantation sombre, par moment dramatique. L’album représente plutôt bien ce que j’ai vu sur scène jeudi. D’un professionnalisme irréprochable, le groupe a alors déployé une belle énergie et surtout un son limpide et large. Un son où chaque chose a sa place, où chaque musicien travaille pour l’ensemble, en mettant son ego de côté afin de mieux servir la musique.

L’atmosphère presque lugubre de la musique de In Days of Yore contrastait d’ailleurs grandement avec la personnalité pétaradante de la chanteuse Carolyne La Branche qui essayait tout au long du spectacle de tempérer sa visible propension au « trash » afin de conserver un fil conducteur entre les pièces. - artichautmag.com


Alexandre DUGUAY

Sub Rosa – à ne pas confondre avec l’étiquette de disque belge – est le premier effort de In Days Of Yore. Et derrière In Days Of Yore se cache Carolyne La Branche, une artiste montréalaise qui nous propose la trame sonore d’un passé tumultueux.

Le présentant elle même comme sa catharsis, Sub Rosa explore les sonorités d’un rock alternatif plutôt sombre, souvent combinées à des textures électro. La jeune femme, en plus d’écrire ses chansons, s’exécute à la basse. Elle s’est entourée des musiciens Denis Ferland (guitares, piano, programmation et réalisation) Simon Blouin (batterie et percussions) et Denis Faucher (piano). Dès les premières notes, il ne fait aucun doute que cette fille a du vécu. In Days Of Yore se dévoile alors sans pudeur avec un registre vocal s’apparentant par moment à celui de Courtney Love.

Empreintes d’une esthétique «lo-fi» et évidemment conçues dans un esprit très indie, les pièces Sub Rosa, Alone (excellents arrangements), Wrong, Brother et If ressortent du lot. À l’écoute de certains morceaux, on devine l’influence des Pixies et de quelques autres groupes alternatifs des années 80-90. La comparaison ne se fait pas nécessairement dans le style, mais d’avantage dans les atmosphères et les textures sonores qui s’en dégagent. Entre les passages de guitares saturées et la grisaille des mélodies, le folk se pointe sur quelques titres (My Chest is Empty, I Don’t Know Why).

À la fois vaporeux et introspectif, souvent livré avec autant de rage que de fragilité, le premier album de In Days Of Yore transpire la sincérité. Même si l’ensemble des compositions assez dépouillées ne réinventent pas le genre, Carolyne La Branche fait preuve de suffisamment de charisme pour que nous ayons envie de la suivre à travers tous ses états d’âme. - pieuvre.ca


Discography

Sub Rosa (Single, 2011)
Sub Rosa (LP, 2011) UPC 882796-148223

Listen to the suggested listenings in audio section :
Sub Rosa
Alone
On a Plane
If

Please visit http://music.idoy.ca/ for more details.

Photos

Bio

In Days of Yore merges the abrasive energy of alternative rock and a dark mysticism, giving rise to a unique, bittersweet form of music. Carolyne La Branche combines scorching guitar riffs and electro-acoustic arrangements with a voice, whose grainy texture is tinged with discord as she tells the story of her tumultuous past. Her songs deal with personal matters such as empathy, loneliness and poe...tic justice. This first album captures her life in a cinematic way. The experience has the cathartic quality of a dramatic movie soundtrack. To rise from her ashes like a phoenix, its wings soaked in black ink, this is the mythical image conveyed by the musical landscapes of In Days of Yore. She achieves this by translating the feelings that rise from her shadowy heart into the pure musical expression of spiritual rebirth.