La Révolt

La Révolt

BandFolkPop

La Révolt vous emmène en un lieu où la tradition rencontre la modernité et où s'amalgament airs festifs et profonds, sons acoustiques et électriques.

Biography

De leurs vécus si différents, les Montréalais d’adoption de La Révolt puisent une inspiration sans borne. Issues de cette union entre trois musiciens et leurs mondes, physiques et musicaux, les compositions du trio empruntent tant de la franchise contemporaine que de la richesse de la tradition. Elles forment des pièces où les mots, préoccupations et récits urbains, voguent sur une musique aux accents folk et celtes soutenue par les sons et harmonies de la musique actuelle.

Rassembleur, festif et authentique, le groupe La Révolt est formé de Michel A. Cyr, qui interprète et signe la plupart des textes, de Kim Bergeron à la flûte traversière et au chant et de Martin Charette, un maître des cordes. Les compositions du trio traitent autant du manque d’engagement social, si bien décrit dans Prends ta place Henri, que du problème d’exode rural dans Chevalier Miguel. Une magnifique histoire d’amour est dépeinte comme une fresque historique d’un Québec pas si lointain dans La complainte de Gabriel. Toutefois, certaines autres pièces présentent des sonorités plus blues-rock, comme Pantin du rock et Le smart.

Lyrics

Chevalier Miguel

Written By: Michel A. Cyr


Comme tous les jeunes de vingt ans
Miguel a quitté ses parents
Dans le but de pouvoir faire sa vie

Il avait le vent dans les voiles
Un faux sentiment de liberté
Auquel il s’était raccroché

On lui a dit que le travail
C’était la vie, l’anti-misère
De belles paroles lancées en l’air

Maintenant qu’il est pris dans l’étau
La vie lui tordait les boyaux
Le stress est devenu son bourreau

Il est le chevalier
Des générations oubliées (2x)

Maudissant l’capitalisme sauvage
Dans lequel il évolue
Y’a des journées où il n’en peut plus

Mais il s’est bien promis qu’un jour
Quand arrivera son tour
D’en donner plus qu’il n’en a pris

Mais d’ici là à tous les jours, il prie
Pour qu’enfin la providence ou la chance
Lui offre un sourire

Pourtant, c’est pas l’courage qui manque
Il n’a pas peur de travailler
Y’a toujours son cœur à l’ouvrage

Il est le chevalier
Des générations oubliées (2x)

Envoye, travaille!
Envoye, avance!
Envoye, paye!
T’as rien à dire!

Maintenant, il en veut à tous ceux
Qui regardent de haut
En chantant :
« Ce n’est qu’une question d’attitude »

En colère, Miguel lève les poings
Se jurant bien
De ne jamais
Finir sa vie comme un pantin

Qui travaillera comme un chien
Années après années
Sans savoir... jamais
Ce qui rend heureux

Il est le chevalier
Des générations oubliées (2x)

100 pièges (with translation)

Written By: La Révolt

100 PIÈGES

Paroles : Michel A. Cyr
Musique : La Révolt

Être animal, c’est bien, c’est mal
Ça enracine toutes nos questions
La peur devient une ambition
Et on invente des obsessions
De peur de trouver le temps long
De peur de trouver le temps long

Et puis l’on devient de bons amants
Pour nous l’amour c’est faire semblant
Comme le mourant nourrit par les veines
On s’force à croire qu’on mange vraiment
On a perdu le goût du vrai
On a perdu le goût du vrai

Soudain il me vient cette envie de vivre
Elle se transforme en colère
J’ai des fourmis dans le cœur
J’ai des fourmis dans le cœur
Si je reste là je meurs
Je ne pourrai plus jamais
Plus jamais me taire
Plus jamais me taire

Dans nos maisons aux murs de verre
Trop vite devenues l’enfer
La liberté qu’on a tant chantée
Goutte à goutte s’est évaporée
Il reste un goût amer et salé
Il reste un goût amer et salé

La liberté est un grand piège
Où l’on s’enferme volontiers
Plus de courage pour les grandes passions
Mettre à l’épreuve les plus belles folies
Le cœur est mort brûlé par le sel
Le cœur est mort brûlé par le sel

Soudain il me vient cette envie de vivre . . .

On a mal vieilli, à bien vieillir
On voit la somme de toutes nos peurs
Sur des coussins brodés de pension
Comme un mendiant voulant sa pitance
Vivre de trop ça devient trop peu
Vivre de trop ça devient trop peu

Soudain il me vient cette envie de vivre. . .

Étends tes tempêtes sur papier
Dans des poèmes remplis d’eau
Les larmes c’est comme la mer c’est salé
Vaut mieux les rendre que les avaler
Si l’on ne veut finir noyé

100 Traps/Lures: Translation (very rough!)
Lyrics : Michel A. Cyr
Music/Arrangement : La Révolt

To be an animal, it’s good it’s bad
It is the root of all of our questions
Fear becomes an ambition
And we invent our obsessions
From fear of finding the time long
From fear of finding the time long

And then we become great lovers
For us, love is to pretend
Like the dying, fed through their veins
We try to believe that we are truly eating
We’ve lost the taste for the truth
We’ve lost the taste for the truth

Suddenly I’m overcome with the will to live, and it is transformed into rage
I’ve got pins and needles in my heart
I’ve got pins and needles in my heart
If I stay put, I die
I shall never again
Never again be silent
Never again be silent

In our houses made of glass
Too quickly become our hell
The freedom we so proudly sang
Drop by drop has evaporated
A bitter and salty flavor remains
A bitter and salty flavor remains

Freedom is a great trap
In which we enclose ourselves voluntarily
No more courage for great passions
Which tax the most beautiful madness
The heart is dead, burned by salt
The heart is dead, burned by salt

Suddenly Im overcome with the will to live . . .

We’ve aged poorly, by aging well
We see the sum of all of our fears
On pillows embroidered with pension
Like a beggar wanting his food
To live in excess becomes too little
To live in excess becomes too little

Suddenly I am overcome with the will to live . . .

Extend your tempests onto paper
In poems filled with water
Tears are like the ocean, salty
Better to return them than to swallow them
If we don’t want to drown

La complainte de Gabriel

Written By: La Révolt

Paroles : Michel A. Cyr
Musique : La Révolt

Évangéline
Le baiser que tu m'as donné
Quand nous étions jeunes fiancés
En souvenir je l’ai gardé

Évangéline
Quand les Anglais
Nous ont déportés
De toute ma vie
Je me suis juré
De te retrouver
Et t’embrasser

J’ai cru mourir, je t’ai vu partir
J’ai cru mourir, je t’ai vu brailler

J’ai regardé doucement s’éloigner
Les rivages bénis
Sur lesquels on s’aimait si fort
Depuis ce jour
Mon voyage a commencé
J’ai fait tous les ports où ton odeur flottait encore

Évangéline, mon amour ma pucelle
J’ai bon espoir un jour de te revoir
Évangéline, mon amour ma pucelle
J’ai bon espoir un jour de te revoir

Plusieurs années passées ainsi à marcher
J’étais devenu vagabond des grands chemins
Puis pour poursuivre mes recherches mon amour
Dans une armée je m’étions enrôlé

Évangéline, mon amour ma pucelle
J’ai bon espoir un jour de te revoir
Évangéline, mon amour ma pucelle
J’ai bon espoir un jour de te revoir

La vengeance Évangéline a consumé toute ma vie
Toute mon existence
Je me suis bien battu
Dans cette maudite guerre à louvoyer ma survie
L’amertume s’empare de mon âme
Empreinte de rage
Je n’étais plus un homme
Cette haine, au fond du cœur
Que seule ta présence
Aurait pu éteindre

À mon réveil, une caresse
Me rappelant ta douceur
Quand nos yeux se sont croisés
Toi tu m’avais reconnu
Après toutes ces années
Que je t’aime ma pucelle

Évangéline, le baiser tu m’as redonné
Comme quand nous étions jeunes fiancés
J’ai pu enfin
Mourir heureux

Discography

Les heures marchandent: Mars 2007

Set List

2 sets de 45 minutes
ou
1 set de 90 minutes

La Révolt a un grand répertoire de compositions originales, mais selon les occasions, le groupe peut aussi faire 50% de covers québécois à l'intérieur d'un show.