Mangrove
Gig Seeker Pro

Mangrove

Band Rock Folk

Calendar

This band hasn't logged any future gigs

May
23
Mangrove @ La Java

Paris, Not Applicable, France

Paris, Not Applicable, France

Apr
27
Mangrove @ Café de Paris

Paris, Not Applicable, France

Paris, Not Applicable, France

Apr
22
Mangrove @ Le Motel

Paris, Not Applicable, France

Paris, Not Applicable, France

This band has not uploaded any videos
This band has not uploaded any videos

Music

Press


Trio parisien tombé d’on ne sait où, Mangrove est comme cette végétation que l’on trouve dans les zones de balancement des marées, impénétrable et pourtant tellement attirante … Basse, batterie, guitare et voix, il n’en faut pas beaucoup plus à Alex, Seb et Igor pour avancer autour de multiples influences et pour nous proposer quatre titres carrément inclassables tant ils surprennent. D’harmonies en dissonances, c’est toute la palette des sonorités qui est parcourue quand Mangrove se met à créer de la musique et si les accents lo-fi s’entrechoquent avec les syncopes, c’est pour rappeler à chaque instant que les couleurs ne sont pas fixées pour l’éternité et qu’elles peuvent changer au gré de l’évolution des tableaux …
La douceur est omniprésente, la simplicité déroutante et le charme immédiat, les quatre titres regroupés sous l’étiquette « Eyes Closed » n’en finissant plus de se perdre dans les méandres d’une création à la fois torturée et sobre, les vagues musicales se voulant régulières et adoptant un rythme où les diverses saccades deviennent rapidement prévisibles. Il y a de l’idée dans ces « Karl », « Up In The Hills » et « From The Valley », un petit côté Morrissey qui vient de la voix mais qui sait se montrer discret pour que Mangrove ne se retrouve pas taxable de clone, ce qu’il n’est pas tant ses rythmes sont personnels. On apprécie ce côté dépouillé sans grande envolée lyrique ou instrumentale, cette impression de détachement d’un groupe qui joue le jeu du love me or leave me sans se poser de question mais qui à l’arrivée se retrouve avec des titres que l’on verrait bien faire leur trou auprès d’une population avide de sentiments à la fois vrais, sincères et forts. On devrait rapidement en entendre parler ! - ZicaZic


On ne le cachera pas : c'est avant tout un morceau qui nous a amenés à Mangrove. Un morceau sur les six que compte ce premier maxi autoproduit. Une porte d'accès. Mais à force d'écouter le petit disque, on a fini par oublier. Etait-ce Jacob's Ladder, Please Love Me ou The Longest Ride qui avait retenu notre attention ? Difficile à dire aujourd'hui. Pourtant, et même si elles sont nées à l'évidence d'une inspiration commune, la variété des influences qui modèlent ces pistes les différencie bien les unes des autres. C'est dire le charme de cette musique.

Mangrove, c'est un peu le condensé d'une époque, l'expression d'une sensibilité très actuelle, donc rétro. On retrouve, lovée dans les accords de guitare, la musique des groupes qui font parler d'eux en ce moment : Broken Social Scene sur Faceless Faces mais surtout I Love You But I've Chosen Darkness sur Please Love Me et, au-delà, toutes les eigthies, notamment Joy Division et les Smiths, sur Jacob's Ladder.

Sans jamais prétendre à l'originalité absolue, les Parisiens composent avec application des morceaux souvent graves, jamais très pressés, qui étonnent et qui savent séduire. Tout le plaisir est là. Moins Mangrove étonne, plus il séduit, car plus il flatte l'oreille du connaisseur, qui partage avec le trio un même goût pour le vintage et la musique millésimée. On pourra leur reprocher de manquer de caractère. Et on aura raison, si on entend par là cette faculté à créer de nouvelles formes esthétiques. Mais ici la personnalité vient d'autre chose. Mangrove, c'est avant tout l'élection de références, autrement dit la cristallisation de certaines saveurs musicales. - dMute


Discography

Recently, we have released a self titled EP in 2006 and in January another EP called "Eyes Closed" on a French indie label called Jackslams. A 7" vinyl is coming soon and new recordings are on their way.

Photos

Bio

We have many, many influences.
Liars, Paul Simon's Graceland, Blonde Redhead, Gravenhurst, Michael Jackson, Elvis Presley, Pulp, Chris Isaak, Nirvana, Radiohead, Snoop Dogg, blablabla... But can you really hear it ?
French cheese is a major influence and is probably how you'll really know we're a French band (+ the accent) since we sing in English and have a very Anglo Saxon pop edge.