Mélanie Guay
Gig Seeker Pro

Mélanie Guay

Montréal, Quebec, Canada | INDIE

Montréal, Quebec, Canada | INDIE
Band Pop Adult Contemporary

Calendar

This band hasn't logged any future gigs

This band hasn't logged any past gigs

This band has not uploaded any videos
This band has not uploaded any videos

Music

Press


"Mélanie Guay critique à TVA"

« Des textes brillants et bien fignolés, un univers musical qui sort de l'ordinaire et... cette voix! Une belle
découverte. » - Salut Bonjour Weekend, par Daniel Daignault (TVA)


"Mélanie Guay critique radio-canada"

« (…) c’est très éclaté (…) ça arrive comme un vent de fraîcheur, une belle voix, des textes bien tournés
(…) une belle électro-pop et des mélodies fortes. C’est très attachant (…) avec un esprit libre et épanoui
(…) ça nous contamine d’une bonne manière. - Radio-Canada International emission Tam-tam Par Stéphanie Kitembo


"Critique dans le Parole et Musique"

C'est un premier album particulière,emt accrocheur que présente l'auteure-compositeure et interprète Mélanie Guay. En effet, ses arrangements élaborés avec l'aide du réalisateur Philippe Brault sont d'une grande efficacité. La fraîcheurde son interprétation et le choix des thèmes et des mots font preuve d'une grande compréhension de la pop contemporaine. On ne peut s'empêcher d'apprécier des rythmes qui en feront assurément se déhancher plus d'un. Coup de chapeau! - P&M volume 13 numero 2 critique


"Mélanie Guay dans La Presse, critique"

Le nom de Mélanie Guay m'était tout à fait inconnu. Je l'avoue, je l'avoue, c'est parce
que son réalisateur et mixeur était Philippe Brault (directeur musical et réalisateur de
Pierre Lapointe), que ses musiciens comptaient notamment Jeannot Bournival (musicien
et réalisateur de Fred Pellerin) et Jean-Phi Goncalves (Beast, Plaster, Afrodizz), et qu'en
outre, elle signait les musiques et cosignait les arrangements et les programmations que
j'ai jeté une oreille aux cinq chansons en vente sur iTunes.
Heureuse surprise: imaginez un croisement entre Ariane Moffatt, Katy Perry (sans le
look) et Stéphanie Lapointe, et ajoutez-y d'autres atouts, soit une très jolie voix fraîche et
cristalline, des textes bien tournés (dont deux signés par Martine Coupal), des
arrangements fouillés, des mélodies fortes, une véritable atmosphère électro-pop mais
avec des propos adultes.
Bref, Mélanie Guay est au nombre des Grandes espérances (c'est le titre d'une de ses
chansons) de 2010. Et en plus, c'est la claviériste-chanteuse du Broco-Show...
(Téléchargement numérique seulement)
***1/2
électro-pop Mélanie Guay Palais d'hélium iTunes - Journal La Presse, par Marie-Christine Blais le 4 décembre 2010


"Melanie dans la revue Le 7 jours"

Claviériste-chanteuse pour le Broco Show, Mélanie Guay présente son premier album solo qui s'appuie sur de solides arrangements, une réalisation sans faille et une voix pure. Mais attention: la belle ne fait pas dans le folk ou la ballade, mais bien dans l'électro-pop accrocheuse et réfléchie. Lumineux - Critique de l'album dans le 7 jours, Avril 2011


"Melanie Guay au Théâtre du Petit Champlain de Québec"

MÉLANIE GUAY A TROUVÉ
SA COULEUR MUSICALE
Une nouvelle voix vient de faire
son entrée dans le paysage
culturel québécois. Portée par
son succès De quoi je suis faite, la
chanteuse Mélanie Guay sera en
vedette ce soir, au Théâtre Petit
Champlain, à 20 h, en première
partie de Jason Lang.
Serge DROUIN
Le Journal de Québec
Mélanie Guay a lancé en mars son
album intitulé Palais d’hélium. Après
avoir fait sa trace comme claviériste
de l’émission Le Broco Show ou avec
des artistes comme Véronic DiCaire,
Stéphanie Lapointe, Richard Séguin
ou encore comme compositrice pour
des artistes telles que Diane Dufresne
ou Audrey Gagnon, elle s’est lancée
dans la grande aventure.
Fille de mélomanes, originaire de
Lac-Mégantic, Mélanie Guay a mis du
temps à trouver sa couleur musicale.
« Je devais me trouver, savoir ce que
je voulais exactement dire. Le premier
extrait de l’album, De quoi je
suis faite, reflète qui je suis »,
explique la chanteuse qui offre des
couleurs musicales pop.
Mélanie Guay a toujours aimé composer
des chansons. « Avec ce disque, je
reviens à mes premières amours », ditelle,
reconnaissant que le fait d’avoir
étudié le classique et le jazz lui a apporté
une grande polyvalence musicale.
QUELQUES SPECTACLES
Au cours des prochains mois, Mélanie
Guay donnera quelques spectacles
avec Jason Lang, mais aussi se
produira en solo.
Au Théâtre Petit Champlain, elle
sera accompagnée de trois musiciens
et proposera cinq ou six des pièces de
Palais d’hélium.
Même si la sortie de son disque est
encore toute récente, Mélanie Guay
poursuit la composition de nouvelles
pièces. « J’ai pris une petite pause,
mais là, ça revient », dit celle qui
vient d’ailleurs d’écrire, pour Renée
Martel, la pièce Le craqué de partout,
pièce qui paraîtra sur le prochain
disque de Mme Martel.

- Le journal Le Soleil, Québec


Discography

1 EP de 5 chansons Sortie automne2010
2.Premier album sortie le 8 mars 2011 Palais d'Hélium (Mélanie Guay)
3. 2 singles De quoi je suis faite et Les grandes espérances sur les ondes radios du Quebec.

Photos

Bio

Fille de mélomanes, Mélanie Guay s’entiche en bas âge de la musique pop. À Lac-Mégantic, l’arrivée des cassettes commandées par sa mère, abonnée à la Maison Columbia, lui apparaît comme un deuxième Noël. Michael Jackson, Boy George et Whitney Houston la font vibrer.

À 4 ans, elle cogne chez les soeurs pour étudier le piano. Ces dernières refusent Mélanie, pas pour son manque de motivation, mais parce qu’elle est trop jeune. L’année d’après, on l’accueille à bras ouverts. Une fois au Cégep et à l’Université, elle étend son répertoire du classique jusqu’au jazz, au piano comme au chant, dans l’espoir de s’accomplir un jour comme auteure-compositrice-interprète.

Une succession de rencontres déboule et lance alors Mélanie sur un chemin plein de surprises. Elle se démarque lors d’une audition pour remplacer une chanteuse au sein du groupe Dynamite et elle s’envole vers Singapour. Pendant quatre mois, elle habite au centre-ville de cette mégapole asiatique tout en enfilant six prestations par semaine dans un club. Une personne qui organise ce spectacle la met en contact pour des auditions cinématographiques avec la MGM. Surprise, Mélanie doit accomplir son audition en patins à roues alignées, habillée de cuir, sur une piste destinée aux cyclistes acrobatiques professionnels. Les rudiments du patinage artistique, qu’elle a pratiqué durant son enfance, lui sont d’un secours extraordinaire. Elle demeure la seule à ne pas choir durant sa prestation.

Puis vient le tournage du film. Les heures d’attente en coulisse s’étirent. Comme Mélanie ne se tourne jamais les pouces, elle compose. La dame qui l’avait conviée aux auditions remarque son travail incessant. Elle demande à Mélanie si elle pourrait élaborer la musique de sa prochaine production télévisuelle qui met en vedette Lise Watier. Une fois embarquée dans ce projet, Mélanie se trouve des atomes crochus avec le réalisateur Mario Branchinni qui fait appel à ses talents, entre autres, pour des trames sonores de séries
télévisées.

Les contrats se diversifiant, Mélanie se retrouve à composer une multitude de courts thèmes musicaux pour des publicités ou des émissions. Elle se sent par contre limitée. Un questionnement l’obsède: au-delà de ces commandes, qui est-elle comme artiste ? Qu’est ce qui émerge naturellement de Mélanie Guay?

Coup de théâtre. À trente ans, on lui annonce qu’elle a le cancer. Il s’agit finalement d’un problème précancéreux, mais Mélanie met de l’ordre dans ses priorités, s’éloigne de la ville et s’installe plus au nord, près d’un lac. Le vent, le bruit des vagues, le calme… Ce retour aux sources l’inspire. Elle découvre sa bulle créative, son Palais d’hélium.

Les rencontres continuent à se succéder. Elle collabore avec plusieurs artistes de renom, dont Diane Dufresne, Jonas, Stéphanie Lapointe, Serge Fiori, Véronique Dicaire, Étienne Drapeau, Luc De Larochelière, Florent Vollant, Nathalie Simard, Richard Séguin, France D’Amour et Annie Brocoli.

Après 5 ans et une quarantaine de chansons composées, elle retrouve l’art de la scène. Déjà, enfant, elle avait eu le coup de foudre pour le spectacle. La lumière, les décors, l’ambiance musicale l’avaient allumée lors des ses prestations de patinage artistique. Elle créait ses robes, décidait de la musique qui allait donner le tempo et participait à l’élaboration des chorégraphies. Une passion pour le patinage artistique dont elle retrouve l’enivrement grâce à la représentation en concert.

En 2006, elle atteint la demi-finale au concours Ma première Place-des-Arts avant de devenir l’une des grandes gagnantes du Festival de la chanson de Petite-Vallée en 2008. Aujourd’hui, elle porte son projet musical à maturation. Palais d’hélium déploie un univers qui lui est propre. Un album personnel qui englobe les sonorités pop de son enfance comme tout ce qui a, par la suite, enrichi la vie de Mélanie
Guay.