MINKUS
Gig Seeker Pro

MINKUS

Band Metal Rock

Calendar

This band hasn't logged any future gigs

This band hasn't logged any past gigs

This band has not uploaded any videos
This band has not uploaded any videos

Music

Press


"Minkus, quand le métal allie puissance et harmonie"

"20 minutes" a rencontré pour vous Zahra, la bassiste du groupe:

- Comment se porte le heavy metal en Suisse?

(Z) Il est difficile d'évoluer dans ce style en Suisse romande. En revanche, les Suisses alémaniques sont plus chauds et réceptifs à notre musique. Et puis ils ont l'infrastructure nécessaire.

- Vous venez de signer deux contrats?

(Z) Oui, nous avons signé avec un booker italien qui va nous trouver des dates un peu partout en Europe et un agent de distribution anglais afin que notre album soit en vente également en dehors de l'Europe.

- Parlez-nous de l'album...

(Z) Celui qui sera prochainement dans les bacs est en fait notre premier album, Minkus, que nous avons complètement remixé et remasterisé...

...
- 20 minutes (2007)


"Minkus"

Minkus est un nouveau groupe de metal venant de Lausanne. Ils viennent de sortir un premier album ‘Hermano’ des plus prometteurs. Leur musique nous fait penser à un mélange de System Of A Down et Soulfly, mais beaucoup plus originale et mélodique. Le chant est en espagnol sur de nombreux titres.

Vous pouvez vous présenter ?
José : Alors, José chanteur de Minkus.
Zahra : Moi c’est Zahra la bassiste.
Alex : Moi c’est Alex, guitariste.
Gianni : Gianni, deuxième guitariste.
Steve : Et Steve, batteur.

Une petite biographie sur le groupe ?
Alex : Alors moi c’est Alex, fondateur du groupe il y a environ trois ans. Le vrai début de Minkus, c’est en début 2002. Après avoir trouvé dans les profondeurs de Lausanne Gianni et José, Zahra et Steve viennent quelque temps après. Notre style de musique, on l’a baptisé du hardcore mélodique, mélange de puissance et d’harmonie.

J’ai appris que ce soir c’était votre troisième concert. Pourquoi avoir sorti un album avant de tourner ?
José : En fait, il fallait que l’on enregistre une démo pour pouvoir trouver des concerts. Nous avons donc été au S&D studio à Lausanne. Notre but au départ était de faire un quatre titres et vu que le studio s’est très bien passé, nous avons donc décidé de prolonger l’expérience et d’en sortir un album démo de huit titres.

Quels sont vos objectifs pour le futur avec Minkus ?
Alex : Dans un futur proche, c’est de faire un maximum de scène pour y être vraiment à l’aise et surtout se faire un public.
José : Sinon nous voulons, au point de vue musical, essayer d’apporter de plus en plus d’ambiance et de variétés dans nos morceaux avec l’apport d’autres instruments, mais ça c’est encore top secret…

Certains membres ont eu un suivi musical avant de commencer avec Minkus ?
Alex : Je suis obligé de répondre ? (Rires)

Oui.
Alex : Alors oui, j’ai fait plus de dix ans au conservatoire de Lausanne en piano et un certificat de solfège. C’est vrai que c’est plutôt utile parfois mais les compos viennent plutôt du feeling entre Gianni et moi, et pour l’instant on n’a pas eu énormément besoin de solfège.

Le chant est en espagnol sur beaucoup de titres, c’est parce que l’un de vous est d’origine latine ?
José : Oui moi je suis espagnol et on trouvait que le chant en espagnol collait bien avec la musique.
Gianni : En fait, après avoir composé quelques musiques en anglais pendant les répètes, on s’est dit pourquoi pas en faire en espagnol, et en plus José domine quand même plus l’espagnol que l’anglais… (Rires)

Et vos musiques, elles parlent de quoi ?
Zahra : Ben, disons que l’on aborde tous les sujets…
Alex : Oui, ça peut être comme ‘Virus’ où l’on parle du Sida, ou bien de ‘Principe’ qui parle d’un prince. Mais en fait les paroles c’est au libre choix du chanteur.
José : La plupart des sujets sont des sujets qui nous concernent tous. Par contre, si on prend la musique d’'Hermano’, elle parle d’un frère que je n’ai jamais eu…
Steve : Oui, en fait c’est une reprise de Maxime le Forestier !!! (Rires…)

Vous écoutez quoi comme musique dans le groupe ?
Gianni : Ben, on écoute tous de la musique différente et des styles différents. José écoute du Muse, Steve du Pantera, et ça va du classique au metal brut comme Slipknot.
Zahra : C’est ça qui est intéressant dans notre groupe, ça amène un genre différent…

Minkus ça veut dire quelque chose ?
Zarha : Ben quand le nom a été choisi, on ne savait pas vraiment ce que ça voulait dire. Disons qu’on trouvait que ça sonnait bien. Par la suite on a su que ‘Mink’ voulait dire le vison, l’animal, donc en fait Minkus veut dire notre vison… Ça cartonne… (Rires)

Vous avez déjà prévu des choses ou des dates pour le futur ?
José : Pour l’instant, aucune date jusqu’à la fin de l’année, mais le booking va être repris sévère !!! Sinon, on a des plans pour l’été prochain avec le groupe Kandyss, mais pour l’instant ce ne sont que des projets, alors on n’en dira pas plus.

Un mot pour le final ?
Alex : En résumé, nous avons plein de projets et d’idées pour la suite. En plus, la motivation est à son comble et il nous tarde de vous le montrer. On va mettre le feu… Enfin j’espère… (Rires) - Transit Magasine


"Minkus"

Deux années après la sortie de leur premier album ‘Hermano’ et une multitude de concerts dans toute la Suisse, Minkus s’attaque cette année à la scène FMR du Paléo. Une chose que ces Lausannois méritaient amplement grâce à la puissance de leur musique et à leurs prestations scéniques impressionnantes. Un album est aussi en cours… chut, vous n’avez qu’à lire la suite. N’oubliez pas que ce groupe talentueux n’a pas encore de label, alors avis aux intéressés.
Donc vous êtes Minkus, il y a peut-être encore des personnes qui ne vous connaissent pas alors une petite présentation culte pour commencer !
Zahra (basse) : On est Minkus, un groupe de cinq jeunes, on vient de la région lausannoise, le groupe a été formé en 2002 et on fait du hardcore mélodique. On chante en espagnol parce que notre chanteur, José, est d’origine espagnole. Bon on a quand même un peu mixé nos textes avec de l’anglais, mais le quatre-vingts pour cent est en espagnol.
Bon ça va bientôt faire deux années que vous tournez sans arrêt et que votre premier album ‘Hermano’ est sorti. Est-ce qu’un nouvel album est en cours de composition ?
Gianni (guitare) : Oui on est sur un album qu’on aimerait sortir au cours de l’été 2006. Le but est de produire un treize titres dont deux morceaux complètement acoustiques pour montrer qu’on ne sait pas faire que les ours. Nous on aime bien de temps en temps des chansons calmes, alors je pense que c’est un peu pareil pour la totalité des auditeurs. On est aussi en train de se renseigner pour faire un clip vu que la plupart des chaînes de TV en demandent de plus en plus et que c’est un bon moyen pour nous de se faire un peu plus connaître.
José (chant) : Je voulais aussi ajouter qu’on ne voulait pas se précipiter pour vite sortir quelque chose et devoir bâcler le travail. On va d’abord voir toutes les possibilités qui s’offrent à nous et on va construire l’album par rapport à ces possibilités. Cette fois on veut faire les choses comme il faut. Maintenant notre idée serait de faire d’abord la maquette, de monter l’album, de l’enregistrer et avant de le sortir, de trouver un label et un distributeur.

Alex (guitare, chant) : Lorsque nous avons sorti notre premier album démo, le style n’était pas encore précisément défini, c’était assez mélangé. Cette fois on a vraiment trouvé le style propre à Minkus, ce qui va nous permettre de vraiment sortir un bon album.
Tu viens de me dire que vous aviez trouvé votre style, tu le définirais comment ?
Gianni : C’est tellement vague. Je nous qualifierais dans un style comme metal espagnol. Notre style est assez spécial.
Alex : Je pense qu’on a un peu créé notre style de musique. Comme je te l’avais dit lors de notre première interview, on est cinq personnes issues d’horizons bien différents côté musical. On regroupe tout ça et ça donne notre style que je qualifierais plutôt de metal mélodique.
J’imagine donc que les nouveaux titres seront plus dans la lignée du titre ‘Hermano’ ?
José : Oui et non. En fait ce sera plus dans la lignée des nouveaux titres qui seront dans ce nouvel album (éclat de rire général). Au début on était un peu plus influencés par le style Soulfly et tous les trucs du genre, tandis que maintenant on est plus axés System Of A Down.
Alex : Bon, il y aura toujours du chant braillé, mais pour les nouvelles compositions, on a plus travaillé sur les chants clairs avec une musique bien dense et soutenue, tout en restant mélodique quand même.
Gianni : Plus on avance, plus on joue et plus on fait des trucs différents.
Lors de la dernière interview il y a à peu près deux ans, Alex avait le projet d’ajouter du clavier dans certaines compos, c’est toujours d’actualité ?
Alex : Oui le projet est toujours d’actualité. Sur certains morceaux, l'apport du piano va amener une nouvelle ambiance au son Minkus. Mais pour l'instant ça reste un projet et on ne va pas en dire trop non plus !!!
Vous venez d’être les finalistes d’un concours suisse qui se nomme Real Live Music, vous devez sûrement avoir des choses à raconter, non ?
José : C’était vraiment une superbe expérience, on a vraiment été surpris de voir qu’autant de personnes nous ont suivis jusqu’à Zurich, on a même dû prendre deux cars pour finir. Ça nous a aussi fait bizarre d’arriver comme ça en Suisse allemande et de toucher autant le public qui n’avait pas la moindre idée de notre musique et aussi de les voir venir au prochain concert. En fait on a remarqué qu’on touchait presque plus de monde là-bas qu’ici. On a été épatés d’arriver deuxième à ce concours, c’était vraiment un bon tremplin pour nous question live et organisation surtout.
Zahra : Comme c’était sur plusieurs rounds, ça nous a permis de jouer dans plein de salles différentes à Zurich. Je pense que ça nous a aussi aidés à nous faire connaître dans la région suisse alémanique, et c’est toujours un bon souvenir en particulier d’avoir joué la finale à la Volkshaus. On a aussi fait connaissance de beaucoup de groupes participant au contest, on a gardé contact avec eux et certains nous ont rappelés pour qu’on aille jouer avec eux.
Alex : Moi l’expérience que j’ai trouvée cool c’était l'organisation du Minkus Tour. Le fait de louer des cars et d'ameuter tous les potes qui sont venus avec nous pour nous supporter et faire la noce, ça c’était vraiment de la balle et on les remercie. Le fait aussi de jouer à la Volkshaus était vraiment une superbe expérience.
Gianni : Le truc qui m’a vraiment fait plaisir c’est que le quatre-vingts pour cent des gens a directement apprécié après la première écoute et c’était vraiment très motivant. Sinon les Suisses allemands sont vraiment des gars cool, un super public.
José : On a aussi pu constater qu’en Suisse alémanique il y avait des sacrés groupes avec un bon niveau et nous pensions que le fait d’être le seul groupe romand soit un handicap mais finalement cela ne nous a pas empêchés de terminer en deuxième place. En gros il n’y a plus de frontière, mais qu’un seul pays et c’est la Suisse et ça c’est beau… quelle belle parole (rires de tout le groupe).
Et maintenant vous êtes au Paléo !
C’est vraiment grandiose, on remercie Dylan qui nous a aidés à jouer ici. Jouer au Paléo c’est un peu un rêve, quand on a commencé dans un petit local noir avec des petits Marshall de trente watts ben on n’aurait jamais pensé qu’on finirait un jour au Paléo et maintenant on y est. C’est le pied.
Gianni : On parlait du Paléo, mais on rigolait.
José : Ouais on parlait du Paléo, mais pour aller boire des bières. D’ailleurs on boit toujours des bières (rires).
Gianni : Ouais mais on joue après (rires).
Le groupe a beaucoup évolué depuis le premier album ?
José : Personnellement j’ai sacrément évolué, les autres non (rires). Non je pense qu’on a tous évolué chacun de notre côté, on s’est tous remis en question. Par exemple j’ai commencé à prendre des cours de chant, parce que je voyais que je commençais à ramer. C’est un peu comme de l’aviron, quand il y en a quatre qui rament vite et un qui freine, ben ça ne va pas. Je pense qu’on a tous évolué, parce qu’on voyait les autres évoluer, donc on se tire tous comme ça !
Une dernière chose !
Alex : Notre but c’est vraiment d’aller le plus loin possible, on veut vraiment sortir de la Suisse et on va tout faire pour que notre musique soit écoutée au moins en Europe et mieux, dans le monde entier.
Gianni : Au moins le monde entier (rires).
José : Non mais on n’a pas de labels, alors on est intéressés par toute proposition - Transit Magasine


Discography

Hermano - 2003
Minkus - 2007
The Shape of Things to Come - 2010

Photos

Bio

This year, the band makes a 180 degrees musical spin and looks back on its influences to present us an unique style in the French part of Switzerland.

After 2 studio albums and more than 70 concerts all around the country, the band is reborn and back on the front of the Swiss metal scene with a new singer and an explosive set consisting of old titles and brand new songs.

Their new album “The Shape of Things to Come”, which will be released during 2010 promises to be amazing!

Créé en 2002, MINKUS est un groupe de métal originaire de la région lausannoise.
Cette année, le groupe fait un tour de 180o et se repenche sur ses influences musicales afin de nous présenter un style unique en Suisse romande.

Avec 2 albums à leurs actifs et plus de 70 concerts à travers tout le pays, le groupe revient en force sur le devant de la scène métal suisse accompagné de leur nouvelle chanteuse et nous promet un set explosif composé d’anciens titres et de nouvelles compositions.

Leur nouvel album « The Shape of Things to Come », dont la sortie est prévue courant 2010 promet d’être étonnant !