Monique Poirier

Monique Poirier

BandFolkPop

Y'a des gens qui peignent des tableaux, y'en a qui sculptent le bois, d'autres qui écrivent des romans. Y'a des gens qui mélangent les sons, y'en a qui mélangent les couleurs, d'autres qui mélangent les mots. Moi, je raconte des chansons et je chante des histoires.

Biography

Rayonnante de vie, Monique Poirier est originaire de Notre-Dame, au sud-est du Nouveau-Brunswick et fait carrière dans le domaine de la chanson et du spectacle depuis plus de 15 ans. On l'a d'abord vue sur scène au Pays de la Sagouine (Bouctouche, NB) où elle a incarné, pendant 8 ans, le personnage de "La Catoune" (Les Forlaqueries – m.e.s. Guillermo De Andrea) et a aussi fait partie des orchestres-maison. De 1999 jusqu'à 2005, Monique a fait partie du quatuor vocal Les Muses avec qui elle a présenté plus de 500 spectacles en Acadie, au Québec, en Louisiane, en France, en Suisse et en Belgique. Monique a été conférencière et animatrice de plusieurs événements au Canada atlantique et a coécrit plusieurs chansons dont la chanson thème de l'ouverture des Jeux d'hiver du Canada 2003 (avec Danny Boudreau) et la chanson titre de l'album des Muses, Plus grand que les mots (avec Isabelle Thériault). Plus récemment, elle a collaboré à titre de parolière aux albums de George Belliveau L’amour viendra nous sauver (2006), Prise 2 (2008), Album III (2011) et d’Annie Blanchard Sur l’autre rive (2007).

Elle a collaboré à de nombreux enregistrements comme chanteuse principale et comme choriste et a partagé la scène avec plusieurs artistes dont Michel Rivard, Laurence Jalbert, Roch Voisine, Zachary Richard, Ginette Reno, Lennie Gallant, Jac Gautreau, Marie-Jo Thério, Danny Boudreau, Jean-François Breau, Brent Mason, Michel Thériault, Ronald Bourgeois et Grand Dérangement.

En 2008, elle a coanimé le Gala des Prix Éloizes 2008 (Radio-Canada) ainsi que le spectacle Québec-Acadie – Tant d’histoires à raconter (Radio-Canada ; ARTV). En 2009, elle a assuré la direction artistique du spectacle d’envergure La fête au Village.

En 2010, elle a présenté 52 spectacles dans le cadre des Olympiques d’hiver de Vancouver dont une 40aine avec la production Come on In / Entrez Entrez dans laquelle elle était l’artiste représentant le Nouveau-Brunswick et l’Acadie.

À l’automne 2010, Monique a agi à titre d’artiste ambassadrice de l’Acadie alors qu’elle a présenté des spectacles au Sommet de la Francophonie à Montreux, Suisse.

Monique a fait partie de la distribution du spectacle Ode à l'Acadie (m.e.s. René Cormier) de 2004 à 2010 et a assuré la codirection artistique et la mise en scène du spectacle Carte blanche aux artistes d’Ode. Elle a signé la direction artistique des spectacles Ode en fête et Ode à Noël.

Le 15 mai 2010, elle a présenté son premier spectacle solo au Théâtre Capitol de Moncton et a fait salle comble. Le spectacle regroupe des chansons qu’elle a écrites et qu’elle a coécrites ainsi que des chansons qui lui ont été proposé par des artistes avec qui elle collabore. Elle prépare présentement son premier album solo qui sera lancé en novembre 2011.

Collaborateurs au répertoire de l’album et du spectacle :
Zachary Richard Jean-François Breau
Pierre Grosz Michel Thériault
Louis Marie Mathieu Ronald Bourgeois
Michel Rivard Jac Gautreau
Danny Boudreau Christian Kit Goguen


« Une chanteuse canadienne à la voix magnifique qui a fait oublier le mauvais temps.
En plus des textes emprunts de nostalgie et de passion pour sa terre et sa culture, j’ai particulièrement apprécié l’introduction de chaque chanson avec une histoire ou une anecdote. Son compagnon musicien était en symbiose avec elle sur scène. Merveilleux moment ! »
Philippe Rahimian – France
(suite à une prestation au Sommet de la Francophonie, Montreux, Suisse)

Lyrics

Parler de paradis

Written By: Christian Kit Goguen / Monique Poirier

Parler de paradis
(Christian Kit Goguen, Monique Poirier; Christian Kit Goguen)

Un chemin qui porte l’âge de ses printemps
Au mois de mai quand les enfants
Fredonnent les mêmes chants
De l’école jusqu’à la maison
Et partout il y a des petits trésors
Des ballons qu’on a laissé trainer dehors
Et que la neige gardait cachés comme de l’or

Le matin, du petit bois jusqu’à l’église
Les pierres du ruisseau se déguisent
En petits diamants blancs
Qu’aussitôt le soleil reprend
Et au petit dépanneur du coin
Les hommes et les femmes se disent : « À demain! »
Avec un deuxième café à la main

C’est là où j’ai grandi
Où j’ai connu ma grand-mère
Qui m’a raconté sa vie près de la rivière
C’est là où aujourd’hui
Je revois ma mère
Parler de paradis
Son petit coin de pays

Le dimanche, on avait l’habitude
De se bercer sous les arbres géants
Quand juillet réchauffait le vent
Et parfois les gens s’arrêtaient chez nous
Juste pour en faire autant
Moi je rêvais d’un monde différent
Plus grand

C’est là où j’ai grandi,
Où j’ai connu mon grand-père
Qui m’a raconté sa vie près de la rivière
C’est là où aujourd’hui
Je revois mon père
Parler de paradis
Son petit coin de pays

J’ai beau chanter l’usure d’une valise bien trop grande
Et l’histoire des restes de voyages dedans
Mais pourtant

Là où je suis devenue la fille de mon père
Où j’ai inventé ma vie près de la rivière
Là où aujourd’hui, avec les mots de ma mère
Je parle de paradis, ce petit coin de pays
C’est le mien aussi

J'écoute encore

Written By: Louis Marie Mathieu / Michel Rivard, Danny Boudreau

J’écoute encore
(Louis-Marie Mathieu; Michel Rivard, Danny Boudreau)

Tu me racontes de belles histoires
Et puis décembre devient tout blanc
Les belles histoires font les mémoires
Et les espoirs d’un doux printemps

Tu es comme un livre qui se raconte
A never ending story
A l’infini tout ce qui compte
Tout ce qui compte, c’est de s’aimer…

J’écoute encore tes mots d’amour
Et ton bonheur qui me fait tant de bien
Tes mots qui vont la nuit le jour
La même chanson et le même refrain

Tu me racontes de belles histoires
Comme de vieux films endimanchés
Le bon, la brute et le truand
Un soir d’amour, un soir d’été

Tu pourrais vivre dans le désert
Et me faire croire qu’il y a de l’eau
Me faire un lac ou même la mer
Moi, je navigue sur ton bateau

J’écoute encore tes mots d’amour
Et ton bonheur qui me fait tant de bien
Tes mots qui vont, la nuit le jour
La même chanson et le même refrain

On va devant, sans s’arrêter
Des conquérants, des pionniers
Et puis la vie sans s’arrêter
Nous fait rêver

J’écoute encore tes mots d’amour
J’écoute encore tes mots d’amour
Et ton bonheur qui me fait tant de bien
Tes mots qui vont, la nuit le jour
La même chanson et le même refrain

Combien je t'aime

Written By: Louis Marie Mathieu / Danny Boudreau

Combien je t’aime
(Louis-Marie Mathieu; Danny Boudreau)

Il y a des jours gris à l’horizon, tu réinventes la lumière
Il y a plus de place dans la maison, tu fais une plage et une rivière
Sur le balcon

La fin du mois nous prend de court, soudain janvier a trente-trois jours
Des fois j’me sens comme en prison, tu peints des étoiles par millions
Sur le plafond

Est-ce que je t’ai dit combien je t’aime
J’ai oublié ça me ressemble
Est-ce que je t’ai dit pourquoi je t’aime
Pour toutes ces raisons il me semble
Il me semble

Je n’ai pas d’argent pour voir le monde, tu plis mille avions de papier
On a des ailes quelques secondes, tout ce qu’il faut pour s’envoler
Et pour rêver

Je suis toujours trop fatigué, tu me dessines un long silence
Et puis ton cœur m’a tout donné, m’a enveloppée de l’insouciance
Pour oublier

Est-ce que je t’ai dit combien je t’aime
J’ai oublié ça me ressemble
Est-ce que je t’ai dit pourquoi je t’aime
Pour toutes ces raisons il me semble
Il me semble

Toi, tu pourrais mettre le feu
Recommencer à tous les jours
Pour toi la vie c’est comme un jeu
Tout ce que tu veux
C’est de l’amour

Est-ce que je t’ai dit combien je t’aime
J’ai oublié ça me ressemble
Est-ce que je t’ai dit pourquoi je t’aime
Pour toutes ces raisons il me semble
Il me semble