Sana Bob

Sana Bob

BandWorldReggae

Inspiré par la musique ancestrale africaine, la musique Bissa ou encore le Yarma, Sana Bob mélange ses influences traditionnelles avec les beats modernes du blues et du reggae.
Porte parole des sans voix, il a réussi en une dizaine d'années à construire un mythe et à écrire la vision d'un combat pour l'émancipation des peuples. Sana Bob a atteint ces dernières années un niveau de popularité exceptionnel sur tout le territoire burkinabè.

Biography

Sana Bob est né dans le petit village de Lyliala de la région du Centre Nord au Burkina Faso. C'est tout en faisant paître les animaux et en s'occupant de travaux aux champs qu'il se forge une aptitude vocale et construit doucement sa passion pour la musique. Issu d'une famille de danseurs, Sana Bob se berce véritablement de musique auprès de sa mère adoptive Léontine Ado Gorgo, une cantatrice très adulée. C’est avec elle que le virus de la musique prend possession de lui mais sans pour autant se développer aussitôt.
Sana Bob a construit sa carrière à partir de la Côte d'Ivoire où il s'initie à la guitare en compagnie de Christophe Guilo avant d'intégrer les troupes EDEC d'Abidjan de Rose Marie Guiro et les Tambours d'Abidjan de Christine Honoé. Sana Bob ainsi outillé fait ses premiers enregistrements en 1989 avant de réaliser son tout premier album intitulé Gloire en 1997. Il remet cela en 2000 avec l'album Réconciliation et fait un retour triomphal au Burkina en 2001.
En 2002 Sana Bob se perfectionne à l'INAFAC en technique de voix et en solfège. Il parcourt toutes les grandes et prestigieuses scènes du Burkina Faso. En 2006 il lance l'album Dernière Chance qui finit par l'imposer définitivement comme une figure emblématique de la musique Burkinabè. Avec plus de 800 concerts à travers le Burkina Faso, ses détours de concert en Côte d'Ivoire, au Ghana, au Togo et sa tournée à travers la France en 2005, Sana Bob grandit encore.
C'est entre concerts et festivals que l'artiste conçoit l'album Béog Yiinga qui a bénéficié de la collaboration de Shi Fu Mi Temple de Nantes. Cette collaboration artistique le conduira dans sa seconde tournée française en 2010.
Aujourd'hui le musicien qui prépare son cinquième album est sans conteste l'artiste le plus cité dans la presse Burkinabè.

Discography

Novembre 2010 : Sortie de la compilation Ya Foy en France, réunissant les membres du Shifumi temple et la coalition intègre du Burkina dont fait parti l’artiste.
Janvier 2010 : compilation “ les vrai PDG ”, initié par l’association OMD pour la prévention de la sécurité routière, ce titre a été figuré dans l’album en bonus.
Décembre 2009 : album Béog Yiinga qui veut dire en langue mooré « pour demain, l’avenir ». Album de 8 titres et 2 bonus extrait de différentes compilations, sorti en cassette, CD et DVD.
Octobre 2006 sorti de l’album « Dernière Chance», c’est album qui a fait la popularité de l’artiste et permis de réaliser près de 622 spectacles à travers le Burkina Faso.
2004, il propose le titre « Yelkayé » dans la compilation du « Gang Rebel du Faso ». Ce titre toujours apprécié des mélomanes sera reconduit en bonus dans le nouvel opus, Béog Yiinga.
Septembre 2000, l’album « Réconciliation » enregistré à Abidjan et sorti en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso.
1997, enregistrement et sorti du 1er album «Gloire » de Sana BOB à Abidjan chez SHOWBIZ.