SIDI BEMOL
Gig Seeker Pro

SIDI BEMOL

Ivry-sur-Seine, Île-de-France, France | Established. Jan 01, 1994 | INDIE

Ivry-sur-Seine, Île-de-France, France | INDIE
Established on Jan, 1994
Band World Singer/Songwriter

Calendar

This band hasn't logged any future gigs

This band hasn't logged any past gigs

Music

Press


"Sidi Bemol entre folk berbère et chant indien"

Fondé à Paris il y a une vingtaine d’années, le groupe Cheikh Sidi Bemol est devenu une institution en Algérie grâce à ses textes mordants alliant humour et nostalgie et portés par un habile mélange de traditions maghrébines et de rock. Aujourd’hui, le chanteur Hocine Boukella revient sous le seul nom de Sidi Bemol avec Âfya, disque pour lequel il s’est entouré de musiciens français et de Dhoad, formation de Gitans du Rajasthan. Tel un barde un brin désabusé, un stoïcien amusé qui aurait enfin pu jeter à la mer ces cartes, fiches et tampons qui déterminent ici-bas la condition de l’exilé (“Etranger où que j’aille, / Mes drapeaux, mes médailles / Ne sont que des chansons / Juste un détail”, chante-t-il dans Apatride), Sidi Bemol y poursuit sa navigation entre folk berbère, chaâbi algérois et chant indien, s’offrant même une interprétation personnelle d’un titre du génie du qawwali Nusrat Fateh Ali Khan pour délivrer son ultime sagesse : “L’amour est mon juge / Quoi qu’il advienne”. Il se produira les 3 et 4 avril au Studio de l’Ermitage. - Les Inroks


"Sidi Bémol revient avec « Âfya »"

Le maitre incontesté du gourbi rock et du berbéro-celtique, Cheikh Sidi Bémol, revient avec un nouvel album. 9e de sa carrière, Hocine Boukella aka Sidi Bémol s’est entouré de nouveaux musiciens donnant ainsi un nouveau souffle à sa musique.

« Âfya » est un album aux sonorités world. Tantôt rock, tantôt reggae influencé par la musique des Balkans, berbère, turc et celtique avec un zest de jazz, ce nouveau né nous invite au voyage. De ballade en ballade, la plume du Cheikh est toujours aussi intelligente, toujours aussi ironique et vraie.

« Paix est mon idéologie. Claires sont mes intentions. Si tu restes à mes côtés, la vie sera belle. Quoi qu’il arrive, quoi qu’il advienne. » Afya (The Face Of Love)

Accompagné par Damien et Maxime Fleau, respectivement au saxophone et à la batterie, Clement Janinet au violon, Jean Roller-Gérard à la basse et Benoit MedryKowski à la guitare, Hocine Boukella nous propose de nouvelles versions de ses classiques : la ballade Apatride, Saâ –chanson originale de Slimane Azem- magnifiquement bien réarrangée ou encore Abrid At Yejjar.

On peut également écouter sur cet opus sa nouvelle collaboration avec Dhoad, les gitans du Rajasthan avec qui il a partagé la scène lors d’un live à Alger en 2012. On écoute notamment les tablas –percussions indiennes- et les vocalises de Amrat Hussein sur Âfya, Jnuni et sur Âfya (The Face Of Love), réadaptation de The Face Of Love du regretté Nusrat Fatah Ali Khan et Eddie Vedder. Cette collaboration donne une couleur mystique à cet album et ce n’est pas pour nous déplaire.

En somme, Sidi Bémol, qui décide de ne plus être un « Cheikh », nous offre un album éclectique, riche en influences, imagé par des textes profonds dans leur légèreté. « Âfya » est une ode à l’amour, à la fraternité et à la paix. Un album à avoir dans sa discographie. - UbuMag


"Sidi Bemol, kabyle universel"

27/02/2014 - Après avoir cosigné en 2012 la musique de la première comédie musicale algérienne intitulée La Place, pour laquelle il a été récompensé, Hocine Boukella et son incarnation musicale Sidi Bemol prennent le large avec Âfya, un disque sous influence indienne.

Terminé grâce au financement participatif qui s’impose de plus en plus comme une alternative pour boucler des projets musicaux hors des sentiers (re)battus, Âfya est un album qui s’apparente à la fois à un instantané et, paradoxalement, à une résultante de forces musicales, une somme d’expériences et d’influences que le chanteur s’amuse à relier entre elles.

Il y a d’abord la volonté de donner une suite concrète, matérielle, à la rencontre en 2012 avec les musiciens indiens du Rajasthan dans le cadre du festival Gitans, Origines organisé à Alger. L’homme qui se cache derrière le patronyme inventé de Sidi Bemol (affublé depuis ses débuts d’un titre de “cheikh” dont il a décidé de se passer dorénavant) était venu présenter dans son pays natal son spectacle Berbéro drom, lui-même déjà le fruit d’un dialogue entre sa culture et celles d’Europe de l’Est et de Turquie.

Si ces multiples données expliquent ce neuvième disque et la direction musicale suivie pour l’occasion, il ne faut pas longtemps pour se souvenir qu’il existe aussi chez Sidi Bemol une dimension berbéro-celtique cultivée depuis Thalweg en 2000. Pas de biniou ni de bombarde ici, mais l’auteur des deux volumes des Chants de marins kabyles donne la parole au couple sax soprano-violon, joués par deux anciens élèves de l’école du jazzman Didier Lockwood.

De quoi brouiller ainsi les pistes, comme sur Oylum. L’attaque du morceau pourrait faire penser à une rengaine bretonne dont Alan Stivell se régalerait, alors qu’il s’agit en réalité d’un thème traditionnel turc ! Plus loin, après une escapade aux couleurs jamaïcaines (Viraj), surgit une adaptation de The Face of Love, rebaptisée Âfya. Interprétée à l’origine, en 1995, par le Pakistanais Nusrat Fateh Ali Khan, elle donne l’occasion aux invités indiens du groupe Dhoad de s’illustrer avec leurs tablas.

Dans son périple, Hocine Boukella revient aussi chez lui pour honorer la mémoire de Slimane Azem, figure de la musique kabyle des années 60 et 70, avec une reprise de Saa. L’exil, imposé ou volontaire, l’amène aussi à faire un détour par son propre passé avec Apatride, qui s’appelait Ballade apatride au temps du premier album de Cheikh Sidi Bemol sur lequel elle figurait en 1998. Un texte en français, des mots forts, une émotion qui traverse les instruments, le micro, avec une voix et un chant qui prennent par moment des accents “aznavouriens” aussi vibrants qu’inattendus. - RFI


""Artistique atypique et iconoclaste, Sidi Bemol est un curieux du monde."

"Artistique atypique et iconoclaste, Sidi Bemol est un curieux du monde. Il prouve sur ce disque qu'il n'a rien perdu de sa créativité. Sa voix rauque et chaude glisse sur sa poésie"
Le Populaire du Centre, 16 février 2014 - Le Populaire du Centre


""... Oylum... l'attaque du morceau pourrait faire penser à une rengaine bretonne dont Alan Stivell se régalerait, alors qu'il s'agit en réalité d'un thème traditionnel turc !"

"... Oylum... l'attaque du morceau pourrait faire penser à une rengaine bretonne dont Alan Stivell se régalerait, alors qu'il s'agit en réalité d'un thème traditionnel turc ! Plus loin, une escapade aux couleurs jamaïcaines (Viraj), surgit une adaptation de The Face of Love, rebaptisée Afya. Interprétée à l'origine, en 1995, par le pakistanais Nusrat Fateh Ali Khan, elle donne l'occasion aux invités indiens du groupe Dhoad de s'illustrer avec leurs tablas.... Ballade apatride... Un texte en français, des mots forts, une émotion qui traverse les instruments, le micro, avec une voix et un chant qui prennent par moment des accents "Aznavouriens" aussi vibrants qu'inattendus"
RFI Musique, mars 2014 - RFI Musique


"Tel un barde un brin désabusé, un stoïcien amusé qui aurait enfin pu jeter à la mer ces cartes, fiches et tampons qui déterminent ici-bas la condition de l’exilé"

Tel un barde un brin désabusé, un stoïcien amusé qui aurait enfin pu jeter à la mer ces cartes, fiches et tampons qui déterminent ici-bas la condition de l’exilé (“Etranger où que j’aille, / Mes drapeaux, mes médailles / Ne sont que des chansons / Juste un détail”, chante-t-il dans Apatride), Sidi Bemol y poursuit sa navigation entre folk berbère, chaâbi algérois et chant indien, s’offrant même une interprétation personnelle d’un titre du génie du qawwali Nusrat Fateh Ali Khan pour délivrer son ultime sagesse : “L’amour est mon juge / Quoi qu’il advienne”.
LesInrocks.com, février 2014 - LesInrocks.com,


"Presse selection 2014"

Many presse reviews - PR


""Le 9ème album d'un éternel nomade musical.... Enivrant""

"Le 9ème album d'un éternel nomade musical.... Enivrant"
Afrique Magazine, mars 2014 - Afrique Magazine


""Un blues'n'roll attitude.... Troubadour au sens noble du terme, passeur entre Orient et Occiden"

"Un blues'n'roll attitude.... Troubadour au sens noble du terme, passeur entre Orient et Occident, son "Afya" nous ouvre les portes d'une perception du monde apaisée, dans la joie, la danse, et finalement la bonne humeur. Et l'on découvre une musique enivrante, un personnage attachant, un album neuf (9), où l'on plane et où l'on remue.. Que dire d'autre tant la sérénité de Sidi Bémol s'entend dans nos oreilles, que dire d'autre de cette paix chaleureuse si ce n'est qu'il va falloir dénicher les huit précédents"
Centre Presse, 2 mars 2014 - Centre Presse


""Il navigue subtilement entre chants traditionnels et musiques contemporaines,"

"Il navigue subtilement entre chants traditionnels et musiques contemporaines, claironnant que l'ouverture sur le monde provoque les rencontre les plus riches. On veut bien le suivre au bout du monde !"
Racines, mars 2014 - Racines


Discography

"Afya" : CSB productions - 17 fvrier 2014
"Izlan Ibahriyen" (Chants de Marins Kabyles Volume 2) :CSB productions - octobre 2013
"Paris-Alger-Bouzeguene" : CSB productions-  2010
"Izlan Ibahriyen" -  (Chants des Marins Kabyles Volume 1): CSB productions  - 2008
"Bled-Music lUsine" : Seafilm Production - 2008
"Gourbi Rock": CSB productions  - 2007
"El Bandi" : CSB productions - 2003
"Thalweg" Berbro-Celtic : TWG CoopBreizh Distribution - 2001
"Cheikh Sidi Bmol" Live Alger : CD/DVD Belda diffusion - 2000
"Cheikh Sidi Bmol" : Samarkand - 1998

Photos

Bio

Sidi Bemol, France-Algeria

Sidi Bemol...  leaves, in 2014,  his honorary title of  "Cheikh"  behind.
Musician, singer, composer, auteur, graphic designer, caricaturist, inventor of the algerian "Gourbi-Rock" this unique poet of modern times presents in 2014 a new Berber-Gypsie project along with his 9th album !

Far beyond his compositions, writings and thoughts, a deep voice rises from the heart, Hocine Boukellas heart.
Simply, a man who realy believes in love and has a very special way to share it on stage.

Humble as always, and full of charisma, Sidi Bemol is now greying a bit but has lost neither his satiric edge and sharp wit, nor the sparkle in the eyes. He chosed to name his latest album "Afya",  which in  Algerian means "serenity", "peace", "elevation" and" light".

Sidi Bemol never stops creating, writing, composing and observing the world around him. This curiosity is further reflected through the choice of his musicians, themselves a new rising generation.  Damien Fleau, Clement Janinet, Benoit Medrykowski, Maxime Fleau and Jean Rollet-Gerard have things in common. Being graduated from the Didier Lockwood school...being brothers, brothers in law or friends...practising a variety of musical genre (jazz, world, electro, rock, film music,etc )... they are all gifted with talent and  they use it to contribute to bring Sidi Bemols visionary ideas into music.  

Sidi Bemol has already a rich discography.  A first album, "Sidi Bemol" was released in 1998, conceived like a radio station from the seventies broadcasting different musical genres (rock, blues, traditional...).
In 2000, he recorded the "live at the Bledstock" in Algiers) and the year he took a Berbero-Celtic detour with "Thalweg" . The very successful " El Bandi" recorded in 2003 made him  famous in Algeria.  After having played on many international scenes, Sidi Bemol come back in 2007 with 10 new terribly rock songs in the album "Gourbi Rock".  he comes back,  In 2008, with a very special  musical exploration with "Chants de Marins Kabyles" . A surprising album by its originality, its simplicity with a capella songs revealing a warm bluesman voice. In 2011, for his 7th album, "Paris-Alger-Bouzeguene" Sidi Bemol invite us to a musical trip from Brittany to Kabylia, from Ireland to the Saharian Desert. 

Between october 2013 and February 2014, he will release 2 new albums : The 2nd volume of "Chants de Marins Kabyles" and a new Berbero-Gypsy project "Afya". 

Sidi Bemol it's also a record label, CSB Productions, that allows him to self-produce his own albums but also those of "Azenzar", a Kabyle singer or "Zerda", an Algerian rock band. This label also produced "Sortie d'Usine", a compilation album bringing together 20 songs from the musicians of "Louzine", a Franco-Maghrebin artist collective in which groups like The Orchestre National de Barbes or Gaada Diwane de Bechar and many others have developped.
In a permanent search for independence, he also created the online retailer Undergroone to help the distribution of  the productions of North African Bands.

Surprising by the richness of his music, Sidi Bemol (a.k.a. Hocine Boukella or Cheikh for the fans and Elho for the friends) is the composer of fusion : between modernity and tradition, between Chaabi, Gnawa, Blues and Rock, Berberic and Celtic music. Changing languages over the albums -Arabic, Berber, French or English-, his texts are meaningful,  poetic, nostalgic, critical, humorous and always full of this very special love. 
This guy never stops creating !


The band :
Hocine Boukella : guitare,lead vocal
Benoit Medrykowski : guitare, choir
Jean Rollet-Gerard : basse
Damien Fleau : saxophones
Maxime Fleau : drums
Clement Janinet : violin