Sonya lapensee
Gig Seeker Pro

Sonya lapensee

Band Pop Rock

Calendar

This band hasn't logged any future gigs

This band hasn't logged any past gigs

This band has not uploaded any videos
This band has not uploaded any videos

Music

Press


This young energetic singer songwriter made stare wide-eyed October 20th at the time of her live performance.

Sonya Lapensee proved why she will make her mark in the music industry. The one, that fans cheered for, demonstrated that she is not only beautiful but has a remarkable voice.

- Regional, Alain Demers


SONYA LAPENSEE
Digne héritière des Sheryl Crow, Jewel et Amanda Marshall, cette chanteuse folk aux allures rock, offre des chansons rythmées au ton très personnel. Auteure-compositrice-interprète depuis l’âge de 16 ans, Sonya Lapensee sillonne, depuis, les routes du Canada et des Etats-Unis, où elle multiplie les spectacles dans les bars et les festivals. Elle a tout récemment lancé son premier album, A Little Closer, dont le premier extrait, I Believe, tourne déjà à la radio. En un mot, sa carrière est en montée fulgurante. - Relation de presse / François Destroismaisons, Anthony Chamberland et Diane Comeau


Elle est jeune, talentueuse et totalement déterminée à faire son entrée dans le monde du show-buisness. Sonya Lapensée, auteure-compositrice de Hawkesbury, roule sa bosse depuis 10 ans, dans les clubs, les festivals et les démonstrations de promotion, qui l’amènent à Toronto, en Nouvelle-Orléans comme à Montréal, quand ce n’est pas en régions.

Il y a cinq ans, elle prenait la ferme décision de se tailler une place dans cette jungle, décidant de laisser les interprétations de côtés et de se concentrer exclusivement sur ses compositions. Patiemment, elle a travaillé à son premier album, son bébé, dit-elle, A little closer, qui sera lancé le 11 novembre prochain, à l’école secondaire publique Le Sommet.

Comme le laisse deviner le titre, l’album est en anglais. « J’ai grandi entourée de chansons anglophones et pour moi c’était plus facile de commencer comme ça, dit-elle. Depuis, j’ai composé plusieurs textes en français et il n’est pas impossible que le prochain album soit mixte ou même totalement francophone. »

Un an et demi lui aura été nécessaire pour produire cet album qu’elle voulait absolument authentique. « Bien sûr j’ai des influences, j’aime beaucoup Amanda Marshall et Sheryl Crow, mais j’ai mon propre style. Dans l’album je touche à tout, pop-rock, soft-rock, une légère touche de folk et tout ça mélangé, ça donne, A little closer, un album qui sonne commercial car je tiens à ce que ça tourne à la radio mais un album très intimiste parce que toutes les histoires qui y sont racontées sont vraies. Ce sont les miennes et celles des gens qui m’entoure. Parmi une trentaine de compositions j’en ai sélectionné onze pour former un tout qui se tient complètement. »

Ce son unique tant recherché, elle le doit beaucoup, convient-elle, à Mike Séguin-Lavigne qui a produit l’album et aux musiciens qu’il a recrutés. « Dès le départ j’ai senti une chimie entre nous, mentionne Sonya en parlant de Mike. Comme producteur il a été capable de comprendre mais idées et surtout d’avoir la même vision de l’album que j’en avais. Mais, il fallait aussi trouver les bons musiciens pour que ça sonne comme on se l’imaginait. »

C’est donc dans le studio du producteur à L’Orignal qu’ont défilé, Richard Bélanger, acolyte de Sonya, qui l’accompagne à la guitare électrique dans presque toutes ses prestations et aussi quatre musiciens avec qui elle travaillait pour la première fois. Ce sont, Michel Dion à la basse, qui notamment a accompagné Céline Dion en tournée, Frank Levin au clavier qui a participé au 1ier album d’Alanis Morrisset, Yves Savard à la guitare acoustique que l’on retrouve souvent aux côtés de Luce Dufault, Isabelle Boulay et Laurence Jalbert puis finalement Mike Séguin-Lavigne qui en plus d’être le producteur, imprègne l’album par son jeu de batterie. Steve Gardiner, Pat O’Reilly et Mario Guindon ont également collaboré à l’album. « C’est impressionnant de travailler avec des professionnels de ce calibre, mentionne la jeune auteure-compositeur. Moi je compose les mélodies, je leur dis comment je sens la chanson et puis je les laisse faire ce qu’ils ont à faire. Ils sont très rapides à rendre ce que tu attends. »

Cet album elle en est très fière et comme elle le dit, il s’agit d’un outil de travail essentiel pour prendre contact avec l’industrie du disque. Déjà, la première pièce de l’album, I believe tourne sur les ondes de plusieurs radios étudiantes de collèges et d’universités et doit investir certaines radios commerciales dans les jours qui viennent. C’est avec A Little Closer, qu’elle envisage signer son premier engagement avec une maison de disque, mais laquelle elle ne le sait pas encore.

« J’ai une chance extraordinaire, dit-elle, j’ai été choisie par le public lors du concours du Show-business à Montréal. À cause de cela, je me produirai au Club Soda en décembre. À cette occasion, il y aura des producteurs et des représentants de l’industrie. Ça va être un moment très important pour ma carrière. Mais avant tout, c’est très significatif pour moi que ce soit le public qui en ait décidé. »

Mais avant, il y a le lancement de son premier album, point culminant de dix ans de carrière qu’elle espère partager avec un public aussi nombreux qu’enthousiasme.

Le lancement de A little closer débute à 20h, à l’école secondaire publique Le Sommet situé au 894 du boulevard Cécile à Hawkesbury. Les billets sont en vente chez Maître Charles à Hawkesbury ou en téléphonant au 613-676-1317. On peut également se procurer le disque en ligne sur le site Internet www.sonyalapensee.com qui comprend notamment un album photo et des extraits des chansons. Dates à retenir : Club Soda 11 décembre et à la fin janvier Hard Rock Café de Montréal.

- Le Carillon - Chantal Quirion


Le jeudi 23 août 2007

Le Droit

Souvent comparée à Sheryl Crow, Jewel et Amanda Marshall, la Franco-Ontarienne Sonya Lapensée a décidé d’inviter les gens à découvrir l’artiste qu’elle est en lançant, lundi, un premier album au titre évocateur: «A Little Closer».

«Il y a évidemment pire dans la vie que d’être associée à des artistes féminines comme Crow ou Marshall! lance la principale intéressée dans un large sourire. Mais j’ai aussi envie que les gens apprennent à connaître Sonya Lapensée! J’ai longtemps cherché ce qui pourrait être un bon titre pour mon premier disque et j’ai choisi de faire comprendre aux gens que je voulais aller vers eux et que j’espérais qu’ils se rapprochent de moi en même temps. Parce qu’‘A Little Closer’, c’est tout simplement moi!»

Originaire de Hawkesbury et parfaitement bilingue, Sonya Lapensée compose et écrit ses pièces dans les deux langues. Pour «A Little Closer» (qu’elle lancera officiellement lundi prochain, entre 17 h et 19 h, au Hard Rock Café du marché By), elle a toutefois opté pour l’anglais seulement. «J’ai toujours su que mon premier album serait en anglais. C’était tout simplement plus naturel, puisque j’ai grandi entourée de musique surtout anglophone. Mais peut-être que le prochain sera dans les deux langues…» explique l’artiste de 26 ans, qui a déjà été finaliste du concours «Ontario Pop».

Au final, elle propose 11 titres originaux, qui parlent principalement de relations amoureuses plus ou moins heureuses, le tout joyeusement apprêté à la saveur pop rock, parfois mâtiné de teintes de folk. «Je travaille toutes mes chansons sur ma guitare acoustique, raconte l’auteure-compositrice-interprète. Je compose d’abord et c’est la mélodie qui m’inspire ensutie les paroles des histoires que je chante. Je me sens si libre quand je fais de la musique! C’est une liberté que je ne retrouve pas ailleurs», renchérit celle qui a été coiffeuse pendant quatre ans avant de renouer avec la scène et sa guitare.

Alain Labonté
Alain Labonté Communications
3704, de Mentana
Montréal (Québec) H2L 3R3
514 523-9922
alain.labonte@videotron.ca
- Le Droit


Discography

Sonya's first single "I Believe" has hit radio airplay
and nominated for best pop song of the year at the Ontario Independent Music Awards 2007

Photos

Bio

Music that soothes your mind and captures your soul!

Born and raised in Ontario Canada, Sonya Lapensee began singing and playing the guitar at the early age of 12. By age 16, she soon discovered a true passion for songwriting and has made it an important part of her life ever since.

Since she's a performer at heart, it is only natural for this energetic entertainer to make the stage her second home. While touring with her band in several Clubs, Venues and Festivals in Canada and parts of the Us, Sonya has conquered both critics and fans alike, building public anticipation for the release of her first studio album.

"A Little Closer", co-produced by this pop/rock artist, is a guaranteed emotional rollercoaster. From the first listen, the warmth of the production, the purity of her voice, the richeness in her texts, featuring powerful and stirring melodies, demonstrate Sonya's musical gifts that will leave you breathless. Sonya released her first "A Little closer" album August 27th 2007 and her first single "I Believe" is climbing up the charts through mainstream radio in Canada and was nominated best pop song of the year at the Independent Music Awards in Toronto 2007.

A true artist with a heart full of generosity, Sonya gave a free concert May 12, 2007 and wrote a special song entitled "Little Angel" to raise money for this 8 year old boy named Shane Bernier, a Leukemia patient of Lancaster Ontario. Shane was the subject of an e-mail chain letter May 30th 2007, soliciting birthday cards in hopes of securing him a spot in the Guinness book of world records. The concert took place at the L'Ange Gardien school in Lancaster and Sonya raised $1300 for Shane and his family.

This youthfull singer songwriter, paves her personal boulevard of dreams, she is now preparing herself for her second album. Sonya knows how to reach her goals by accepting new chalanges and exploring different musical avenues.

So go ahead, feel moved by this original pop/rock artist...

and let yourself get ... A Little Closer.