Spirit of the waves
Gig Seeker Pro

Spirit of the waves

Band Rock Alternative

Calendar

This band hasn't logged any future gigs

Nov
10
Spirit of the waves @ Alizé

Montréal, Quebec, Canada

Montréal, Quebec, Canada

Aug
10
Spirit of the waves @ Parc de la Commune

Varennes, Quebec, Canada

Varennes, Quebec, Canada

Nov
18
Spirit of the waves @ Alizé

Montréal, Quebec, Canada

Montréal, Quebec, Canada

This band has not uploaded any videos
This band has not uploaded any videos

Music

Press


par Michelle Gosselin

La vague transporte toujours Spirit of the waves, groupe bouchervillois, qui assurera la première partie du spectacle de l'auteur-compositeur interprète Nicola Ciccone aux Jeudis de la cité, jeudi, devant l'hôtel de ville de Varennes.

Le trio, composé de Stéphanie Lanthier, Guillaume Neveu et Jean-François Tremblay, en sera à sa deuxième prestation devant le public varennois (le groupe a fait la première partie de l'humoriste Martin Petit en 1998).

Depuis ce temps, l'eau a coulé sous les ponts. Fort du succès de premier disque, intitulé "Disconnected", Spirit of the waves en a enregistré un second sous le titre "Unexpected sensations". Comme pour le premier, brisant le moule habituel, le trio s'est produit lui-même, les chansons enregistrées en studio ont été gravées sur les matrices au moyen de l'ordinateur.

Les spectacles se sont multipliés (au Zest et au Diable Vert, à Montréal, à Hull, etc), contribuant à  établir la notoriété du groupe. "Le public nous suit et il connait nos chansons", souligne Jean-François Tremblay.

"Nous avons fait du chemin", résume-t-il. Les racines rock alternatif aux accents britanniques de Spirit of the waves sont toujours là , la technologie donne maintenant un rythme et une couleur pop aux chansons. À cet égard, le trio s'inscrit dans la foulée des groupes pop rock alternatifs dont il s'inspire, comme U2, également atteints par la vague techno.

Spirit of the waves garde son identité musicale, mais change légèrement de cap dans le discours, qui devient moins fataliste. "Notre répertoire a beaucoup évolué. Il y a toujours un message critique. L'unreal reality est encore présente, mais moins manifeste dans les textes. Les chansons ne sont pas gratuites, mais ce n'est pas qu'introspectif", de dire Jean-François Tremblay, l'auteur des chansons.

L'avenir s'annonce prometteur pour Spirit of the waves. Le groupe devrait enregistrer un "maxi single" et, probablement, un vidéoclip à  l'automne, avec la chanson "Kingdom come", une ballade. Un genre que ne fréquente pas souvent le trio, mais on n'attire pas les mouches avec du vinaigre... "On commence à penser marketing. Nous faisons un produit qui trouve preneur. On arrive à  percer.", fait remarquer Jean-François, faisant référence à la rareté des tribunes dévolues au pop rock alternatif. Car, à part les stations de radio universitares et communautaires, ce genre musical dispose de peu d'endroit pour s'exprimer. "Mais il y a un intérêt du public".

Spirit of the waves n'entend pas sacrifier son identité musicale à  l'autel du vedettariat. Approché par plusieurs maisons de disques, le groupe préfère attendre son heure "plutôt que de se faire assimiler par le système". "Pour nous, le plus important, c'est l'intégrité du style", soutient Jean-François. C'est cet esprit qui cimente le trio depuis six ans. "Nous sommes passionnés par notre musique. Nous savons qu'il y a encore plein de potentiel pour le groupe", ajoute-t-il.

À Varennes, Spirit of the waves va présenter ses "classiques" et son nouveau matériel. Les Varennois auront l'occasion de découvrir ce groupe. - La Seigneurie, le samedi 15 juillet 2000


par Éric Bernatchez

Spirit of the Waves, vous connaissez? C'est un jeune groupe alternatif de banlieue. Leur style se classerait dans le "post-new-wave-alternatif rock"... Fiou! Un chausson avec ça? Non, pas un chausson. Un CD!

En effet, Spirit of the Waves est un des rares groupes jeunes et sans le sou à avoir auto-produit un CD sans s'être ruiné. D'habitude, les groupes qui aspirent au rêve du disque, mais n'ont pas de producteur corporatif doivent dépenser plus de 1000$ par membre pour imprimer un nombre fixe de CD qu'ils tenteront ensuite d'écouler dans la famille et les amis: "Envoye! Achète-nous en donc un!"

Spirit of the Waves a procédé tout autrement en gravant ses disques avec un ordinateur. "Au début, notre projet était d'en graver environ 20 pour les vendre à  nos amis, nos quelques fans et à ma mère", raconte Jean-François, chanteur-guitariste du groupe. Finalement, il y a eu tellement de demandes que le groupe en a vendu plus de 200! L'avantage, avec l'approche ordinateur, c'est qu'il suffisait d'en refaire une vingtaine à chaque rupture de stocks.

Et personne ne s'est ruiné pour autant. L'enregistrement s'est fait dans les studios de leur université et l'impression des CD s'est fait sur un vulgaire PC comme le vôtre et le mien gràce à un tout aussi vulgaire lecteur/enregistreur de CD qu'on peut maintenant trouver à un peu plus de 700$ dans les magasins d'informatique.

Entre-temps, le prix des disques enregistrables - les "CD-R" - a lui aussi considérablement chûté. Lorsque Jean-François Tremblay a lancé son projet il y a un an, les disques vierges coûtaient huit dollars pièce et, avec l'impression de la pochette, vendre le CD 12 dollars ne générait pratiquement pas de profits. S'il les imprimait aujourd'hui, il paierait moins de 2,50$ le disque. Quand on pense que faire imprimer un disque chez un manufacturier coûte environ 1,50$ l'unité - mais il faut en imprimer un minimum - l'approche ordinateur personnel devient vachement rentable!

Si la tendance se maintient et que les prix des appareils continue à baisser pour laisser place au DVD, cela pourrait créer une petite révolution dans le domaine du disque audio. Depuis longtemps, les musiciens amateurs peuvent s'amuser à faire leurs propres cassettes audio en se bricolant des étiquettes d'allure professionnelle mais le son laisse à  désirer. Avec un CD, pour autant que vous ayez un enregistrement de base de qualité fait dans un vrai studio, le résultat demeurera bon sur tous les exemplaires.

"On peut même rajuster les volumes et faire sauter certaines fréquences sur la version finale, simplement avec un logiciel", explique Jean-François. Aujourd'hui à  ce point accessible, une telle technologie pourrait changer la donne de la production musicale. Rappelez-vous comment Richard Desjardins a fait son premier disque: en demandant à ses fans d'acheter à  l'avance un disque pour financer sa production, qui coûtait cher. Aujourd'hui, le budget d'une telle opération serait bien moins grand. Suffirait de payer le studio et... on pourrait se lancer en affaires en imprimant deux CD et en en rajoutant à  mesure que la demande le justifie. Ça donnerait un coup de pouce à  la musique alternative ou à  celle qui n'intéresse pas assez de consommateurs pour que les magasins de disques les vendent.

Jean-François et son groupe ont eu la surprise de leur vie quand des gens leur ont écrit d'aussi loin que le Mexique en leur disant: "J'ai entendu des extraits de votre disque sur votre site Web et j'aimerais savoir si je peux acheter votre CD."

"Nous en avons vendu comme ça quelques-uns à l'étranger", raconte-t-il.

Bien sûr, le DVD est censé remplacer le CD, comme le radote l'industrie, mais au rythme lent où il s'implante dans le domaine vidéo, on peut croire que le DVD n'est pas encore à  la veille de remplacer grand-chose, du moins pas le CD audio. Et si les prix continuent de baisser, faire un disque sera plus accessible que jamais.

Le service de nouvelles news.com prévoit que les CD-R pourront bientôt être utilisés comme système d'archivage des données, grâce aux améliorations apportées aux logiciels d'enregistrement de CD. Certes un CD, avec ses 640 Mo, ne pourrait pas contenir tout le contenu d'un gros disque rigide de 3 ou 4 Go, mais il contiendrait déjà plus qu'un Zip d'Iomega et coûterait moins cher. Sauf que les CD-R dont on parle ne sont enregistrables qu'une seule fois (un autre format, plus cher, permet d'enregistrer plusieurs fois), ce qui n'est pas des plus pratique.

Mais pour le jeune groupe Spirit of the Waves en tous cas, sans le CD-R et un bon vieux PC, le rêve d'un disque n'aurait jamais été aussi accessible. Bientôt, les groupes de la relève annonceront peut-être sur leur CD: "Non disponible en magasin. Disponible sur le Web". - La Presse, Montreal vendredi 6 mars 1998


Discography

The ultimate wave, Compilation, 2003
Kingdom come, Maxi single, 2000
Unexpected sensations, EP, 1999
Disconnected, EP, 1997

Photos

Bio

Au confluent de la new-wave des années 1980 et de la musique alternative des années
2000, Spirit of the waves propose une musique aux riffs accrocheurs, aux ambiances
sonores variées, aux rythmes invitants et aux mélodies prégnantes.

Assumé dans ses choix musicaux, le groupe n'hésite pas à côtoyer des styles qui
s'éloignent parfois de son axe principal pour les sublimer et se les approprier à la lumière
des paramètres typiques du groupe. Spirit of the waves propose une musique qui s'actualise
sans incongruité sur le continuum pop-rock et guidée par une approche résolument inspirée
par la recherche de la mélodicité. Le carcan musical du groupe est souple et laisse place à
la fois à un certain lyrisme musical ou encore à des compositions qui ne sont pas sans
tutoyer les côtés sombres du rock moderne.

Les textes politiques du groupe côtoient aisément ceux qui laissent entrevoir une certaine
lubricité sans pour autant constituer d'impair dans ses thématiques récurrentes que sont
l'actualisation de soi, le dépassement de soi et le pragmatisme empirique.

Un duo qui sonne grand - comme un quintet, des guitares mordantes qui caressent
l'ouïe, des sons de synthétiseurs aux accents organiques, des éléments percussifs
omniprésents - mais sans présence de batteur; Spirit of the waves constitue, certes,
une expérience musicale pouvant à la fois combler le mélomane attentif et le festif en
quête d'hédonisme.

Mais avant tout, Spirit of the waves, c'est deux personnes qui canalisent leur créativité
et leur musicalité dans des chansons qui témoignent de leur plaisir manifeste à le faire.
Le cycle prometteur entamé par le groupe en 2005 a donné lieu à  des prestations
scéniques dynamiques et remarquées.

La formation possède un répertoire original solide et en constante évolution. Les plus
récentes chansons enregistrées fin 2006 reflètent la maturité et l'aisance acquises par
Spirit of the waves lors de précédentes sessions studio échelonnées entre 1994 et 2001.

English version

At the confluence of years'80 new-wave and of years 2000 alternative music, Spirit of the waves
offers a music characterized by its catchy riffs, its various vibes, its invitating rythms and its
stick-on-mind melodies.

Assumed in his musical choices, the band doesn't hesitate to border on styles that sometimes
strays from its main axis, to sublimate them and then to appropriate them under the light
of the typical parameters of the group. The Spirit of the waves' proposal is a music that actualize
itself without incongruity under the pop-rock continuum and guided by an approach resolutely
inspired by the quest of melodicity. The group's musical approach is lithe and allows space
to a certain musical lyrism or to compositions that address the somber sides of modern rock
using the familiar form.

The political lyrics of the group are running alongside the ones that imply a certain lust,
without come up against the main thematics which are self-actualization,
self-fulfillment and empirical pragmatism.

Caress hearing bitting guitars, organics overtones synthetisors sounds, percussives events
omnipresence - without any drummer : a duet that sounds big; Spirit of the waves sets up a
musical experience that can fulfill both the attentive music lover or the party animal.

But, on top of it all, the essence of Spirit of the waves is made of two people who are
channeling their creativity and their musicality into songs that are testifying
their evident pleasure to do so. The promising cycle opened by the band in 2005 has
let memories of remarkables and dynamics performances.

To resume, The duet Spirit of the waves offers an energic actual music
influenced by year's 80 pop-rock new-wave. On scene, of the band emanes
a magnetic pleasure whose public quickly become partner.