teta

teta

BandWorldAcoustic

La musique Tsapik est ancestrale; elle se pratique dans les cérémonies qui rythme la vie des habitants du grand sud de Madagascar. Le Tsapiky fait partie intégrante et rythme la vie.
Teta en est l'ambassadeur, la guitare comme racine, au plus profond des traditions du grand sud.

Biography

Claude Teta was born on April 8, 1967 in Ampanihy, in the South of
Madagascar. He is from the Mahafaly tribe (The Happy People).
His father played the accordion, but also held different manual jobs to
support his family. His mother was a housewife. He has four brothers, two of
whom are guitarists, but one died a few years ago. The traditional music of
Madagascar's deep south as always been part of Teta's life and family. This
music is called «tsapiky». It carries the rhythm, values and traditions of the
«Mahafaly». The whole family often played for «dust balls1» (open air ballsand
ceremonies (weddings, funerals, circumcision…)
Teta completed primary school, but then had to quit, as studies are
expensive for a large family. From that point on, he devoted his time to music. By
the age of 13, the guitar had become his main instrument. Blessed with a natural
guift for the instrument, he soon played in many traditional festive events.
In 1988, he put together his first Tsapiky band «Manga Footsy».
Between 1990 and 1994, he ran four different bands. Life is hard in
Madagascar : it is not easy to keep a band together, as music doesn't generate
sufficient revenues. Many musicians have to pick another job, putting their craft
on the side.
The Teta band was put together in 1997 : five musicians touring the south of
Madagascar. Teta recorded three albums in local studios, but the distribution
didn't exceed some one hundred copies sold during concerts. Teta often played
with D'Gary, sharing with him a very distinctive guitar technique.
In 2007, Teta began a solo career, developing his own style of guitar playing
and writing songs with a profound message. He performed extensively in
Antananarivo, meeting with jazz pianist Silo. Teta broadened his scope with
other musicians, bassists, guitarists and percussionists.
At the end of 2007, he met François TURLAN, the founder of the
Balafomanga association. François encouraged him to further develop his new
style.
At the beginning of 2009,the demo of Any aminao any was recorded in the
studio of the association in Tulear.
Finally an album produced with professional means allows us to fully
appreciate the fine qualities of this outstanding artist : Teta.
1 «bals poussière», open air, informal concert balls organized by ordinary people in the
bush, with very basic equipment. A very common form of entertainment in Madagascar

TETA est originaire du grand sud de Madagascar. Il a grandi dans l’univers du TSAPIKY, musique traditionnelle où la guitare a une place prépondérante.
Il devient rapidement une figure de la musique traditionnelle malgache et on le nomme « le guitariste aux doigts de fée ». TETA sillonne les villages du Sud de Madagascar et anime les fêtes et les cérémonies.
TETA s’ouvre alors à d’autres musiques et partage son expérience avec de nombreux musiciens talentueux de la grande île tout en gardant son jeu virtuose et spécifique.
TETA participe alors à plusieurs résidences de création musicale organisée par le Studio Balafomanga avec qui il enregistre un album en fin 2009, largement diffusé sur la grande île depuis 2010.
La musique qu’il présente dans cet opus « Any Aminao Any » est emprunte du Tsapiky auquel il ajoute des touches personnelles, tant au niveau des textes que de son jeu instrumental. Il adopte le côté acoustique dans ses créations et s’entoure de certains de ses fidèles camarades de route dont Kirasoa, choriste de ses premières formations. TETA nous révèle également le chanteur qu’il est devenu et le regard qu’il porte sur la société malgache en transformation. Le quotidien et les préoccupations des gens « de tous les jours » sont au cœur de ses textes, chantés à la manière des conteurs malgaches.
Le Tsapiky acoustique est né. TETA en est l’ambassadeur.

Lyrics

All songs introduction

Written By: TETA

Paintsala in, c’est le nom d’un jeu d’enfant que nous pratiquions avec mes frères dans
mon village dans le grand sud malgache lorsque nous étions jeunes. De nos jours, les enfants ne jouent plus à ce jeu. Paintsala est ma manière d’immortaliser mes souvenirs d’enfance.

Tsakorarake est une chanson en hommage à la Terre nourricière, marquant la fin de la récolte de maïs. A cette occasion, les villageois, contents de leur moisson, se réunissent sur la grande place pour verser sur le sol des graines de maïs, en signe de reconnaissance envers les ancêtres et en geste de restitution à la Terre ce qui lui appartient.

Kabary lava (long discours) est l’histoire d’un beau parleur, de celui qui trouve toujours des choses à dire, même quand il faudrait se taire, d’un homme qui ne parle pas vraiment mais qui crache juste des mots sans pertinence. kabary lava !

Ampianaro ny zaza, parce que l’éducation est le seul vrai héritage qu’on peut laisser à nos enfants. «Ampianaro ny zaza» est le devoir de tous les parents. Enfin, Ampianaro ny zaza, car l’éducation est ce à quoi tous les enfants ont droit.

Drala, l’argent, est l’histoire qui nous relie tous, qui «fait un homme», dit-on dans un proverbe malgache. L’argent améliore ta vie mais peut aussi détruire. L’argent a t’il tant d’importance ?

La chanson Veloma aminao fait appel à la sagesse. Même si nous sommes tous différents les uns des autres, ce n’est pas une raison pour se disputer. «A cœur vaillant rien d’impossible»; celui qui a de bonnes intentions trouvera toujours ce qu’il recherche.

Riake ou «la mer», cet univers à la fois bouleversant et apaisant, méconnu, mais qui regorge de beautés extraordinaires. Riake est ce que m’inspire le chant des vagues qui s’enchainent en venant s'écraser sur le rivage.

Any aminao any, Chez toi, il y a quelque chose qui me plait. «En toi» il y a quelque chose
que je n’arrive pas à définir mais qui est merveilleux; plus précieux que tout au monde.

Mifona est le pardon qu’on demande à l'être aimé pour tout ce que nous risquons de faire
et qui peinerait ou fâcherait l’autre. C’est l’engagement qu’on veut montrer pour prouver qu’on aime sincèrement malgré notre attitude.

Ambarambarao, c’est une confession. Ambarambarao, c’est une dénonciation Ambarambarao c’est aussi une question : Notre monde est malade. Dites moi ce qui ne va pas?

Renitra est un instrumental au rythme Tsapiky Masikoro (Gardiens de zébus et marchands ambulants allant de villages en villages dans le sud de Madagascar).
La guitare est ma compagne de toujours.

Ze mahery managnaze dénonce l’injustice et les inégalités sociales lorsque la loi du plus fort règne. Souvent cause des conflits et des troubles, le pouvoir de l’argent est ravageur.

Kameloke, doucement, doucement, ne te fâche pas. Un peu de tolérance. Ca ne mène à rien de s’énerver. La maitrise de soi dans toutes les circonstances est une qualité que chacun doit travailler pour l’épanouissement de l’Etre.

Omlobelona ou «l’Homme». L'erreur est humaine, soyons plus conciliants, plus compréhensif envers les autres. On aimerait beaucoup mais tout ne vient pas dans le creux de nos mains. Si cela ne tenait qu’à moi, tu serais la femme la plus heureuse et la plus comblée.

Paintsala out, ... finissons avec les souvenirs d’enfants.

Discography

- 4 Cassettes audio 60 minutes locales entre 1988 et 2006

- « Any aminao Any » CD 2010 Production et distribution et label BALAFOMANGA

- « Fototse » CD 2011 Production Balafomanga / Distribution et Label BUDA MUSIQUES. Diffusion physique et internet

Set List

2 Vocal lead
1 Line acoustic Guitar
1 Line percussion accessoires mic