Tricot machine
Gig Seeker Pro

Tricot machine

Montréal, Quebec, Canada | INDIE

Montréal, Quebec, Canada | INDIE
Band Pop Folk

Calendar

This band hasn't logged any future gigs

This band hasn't logged any past gigs

This band has not uploaded any videos
This band has not uploaded any videos

Music

Press


"Tricot Machine au National : comme un soir de Noël en famille"


Marie-Christine Blais
La Presse
Le mot «allégresse», on le trouve dans plusieurs chants de Noël. Mais l'allégresse tout court, elle, on la trouvait dans la salle du National, à Montréal, samedi soir, où le duo Tricot Machine, accompagné de 35 Petits Chanteurs de Trois-Rivières, d'une fanfare et d'un «band», a chanté Noël et rendu heureux les nombreux spectateurs, âgés de 3 à 73 ans!

C'est à un parfait spectacle de Noël que nous conviait Tricot Machine, alias Matthieu Beaumont et Catherine Leduc. Par parfait, j'entends qu'il était chaleureux, un brin brouillon, affectueux, un peu confus, spontané, souriant, ému, chantant et même un chouïa religieux (on a chanté en latin!), comme un vrai de vrai soir de Noël en famille ou avec des amis vraiment proches. Tout y était pour que l'esprit des Fêtes, celui qui n'a rien à voir avec les achats mais tout à faire avec les cadeaux, règne dans le National rempli jusqu'au balcon.



À commencer par le choeur des Petits Chanteurs de Trois-Rivières, qui ont d'abord entonné a cappella quelques classiques de Noël (Carol of The Bells, Çà bergers...), puis Matthieu Beaumont suivi de Catherine Leduc sont venus chanter avec la chorale Dans cette étable. Le choix n'est pas anodin: c'est une vraie chanson d'amour au petit Jésus, cet air, qui se termine d'ailleurs par «Ah, je vous aime»!

Dans un décor fait maison (et main!), où le traîneau et les rennes «gossés» par le grand-père de Catherine côtoyaient une immense courtepointe blanche (qui allait devenir un écran de projection), tous les musiciens arboraient une belle cravate rouge: on se «met propre», à Noël!

Soutenu selon le cas par le choeur, la fanfare ou les musiciens rock, le duo a interprété les morceaux de son bien joli mini-album Tricot Machine chante et raconte le 25 décembre mêlés d'anecdotes franchement rigolotes (dont un intéressant parallèle entre le nez rouge de Rudolf le renne et les gros orteils de Matthieu...), de l'indicatif de l'émission Ciné-Cadeau (interprété à l'époque par Nathalie Simard, et qui a fait danser un petit Sacha de 3 ans, à mes côtés, comme s'il s'agissait de la toune la plus heavy métal au monde!) et des airs tirés de son disque homonyme, qui font référence à l'hiver ou au temps des Fêtes: Les peaux de lièvre, Une histoire de mitaines, Un monstre sous mon lit, Pas fait en chocolat, etc. (album vendu à quelque 40 000 exemplaires à ce jour).

Bien sûr, certaines des chansons du couple-duo ont été «habillées» pour l'occasion: pendant L'ours, un ami déguisé en ours s'est évidemment pointé sur scène (une tradition dans les spectacles de Tricot), mais il était polaire, cet ours, et le chasseur qui le poursuivait a tiré... des confettis dans la salle. La chanson la plus réussie a toutefois été Super Ordinaire, à laquelle son auteur (Daniel, frère de Matthieu) a ajouté des strophes de circonstance: «Je voulais être un des trois rois mages, mais j'ai mêlé Bethléem avec le Cap-de-la-Madeleine (...) Je voulais être un des lutins, mais tous étaient syndiqués, aucun poste à combler». Hilarant, jusqu'à ce que tout à coup Matthieu chante: «Je voulais réveillonner, mais à Noël j'ai pas congé»... Tout le monde a pensé, pendant un instant, à tous ceux qui n'ont pas de chance, à tous ceux qui n'en auront pas dans les mois à venir...

C'est ce mélange d'humour, d'empathie et de vulnérabilité qui rend Tricot Machine unique. C'était particulièrement vrai pendant la chanson 25 décembre, écrite par Daniel Beaumont et composée par Matthieu en souvenir de leur mère, décédée un 25 décembre. C'est déjà une très belle chanson. Mais ce n'était que plus touchant de voir, sur la gigantesque courtepointe, des films amateurs où maman Beaumont riait dans la neige...

En principe, il ne reste qu'une représentation de ce spectacle, et elle a lieu à Québec le 21 décembre. Mais peut-être que si on prie très fort le Petit Jésus ou qu'on le demande gentiment au père Noël, Tricot Machine nous recevra une autre fois à sa chaleureuse soirée du temps des Fêtes...


http://www.cyberpresse.ca/arts/theatre-humour-danse/200812/15/01-810443-tricot-machine-au-national-comme-un-soir-de-noel-en-famille.php - cyberpresse.ca


"Tricot machine remporte les honneurs"


GRAND PRIX DE LA RELÈVE ARCHAMBAULT
Tricot Machine remporte les honneurs
Vanessa Guimond
25-09-2008 | 23h07


Le troisième Grand Prix de la relève musicale Archambault a été décerné ce soir au duo Tricot Machine pour leur premier album éponyme.

Composé d’une bourse de 10 000$, ce prix a été remis à Catherine Leduc et Matthieu Beaumont en présence du vice-président principal, groupe vente au détail d’Archambault Denis Pascal, du président et chef de la direction de Quebecor inc. Pierre Karl Péladeau, ainsi que de la porte-parole de l’événement France D’Amour.

«Je déteste les concours en général. Je trouve que c’est vraiment difficile. Tu penses à toutes les éventualités et tu remues ça dans ta tête pendant une éternité, a déclaré Catherine Leduc après avoir appris qu’elle et son copain ont remporté le Grand Prix. Dans ce cas-ci, je peux par contre dire que je suis particulièrement touchée.»

http://www.canoe.com/divertissement/musique/nouvelles/2008/09/25/6881811-ca.htm
- canoe.com


"Bal de laine"

Tricot Machine
Bal de laine


ARTICLE - 13 décembre 2007
Olivier Robillard Laveaux


[+] agrandir
Matthieu Beaumont de Tricot Machine: "On n'achète pas vraiment de cadeaux. On en fabrique un le 24 dans le garage chez les parents de Catherine."
photo: John Londono
Tricot Machine soulignera Noël à sa façon, cette semaine au Théâtre Corona.

Dans la pièce Super ordinaire du premier disque éponyme de Tricot Machine, le chanteur et pianiste Matthieu Beaumont joue au perdant défaitiste: "Je voulais être la révélation de l'année / mais j'ai pas tenu bon dans mes résolutions... Je voulais être la surprise de la soirée / mais je me suis pointé le lendemain du party".
Or, rien n'est plus faux. Révélation de l'année, Tricot Machine le fut décrété lors du dernier Gala de l'ADISQ grâce à son album vendu à 25 000 exemplaires. Et la surprise? Elle risque d'être de taille cette semaine puisque la formation - qui se pointera le bon jour, nous assure-t-on - prépare trois concerts de Noël.

Un peu plus d'une semaine avant la première représentation, les préparatifs vont bon train. Les décors avancent selon l'horaire prévu et les répétitions portent fruit. Le duo s'est d'ailleurs rendu dans sa ville natale pour répéter avec Les Petits Chanteurs de Trois-Rivières. "J'ai moi-même fait partie des Petits Chanteurs dans ma jeunesse", se souvient Matthieu. "Je devais avoir entre 8 et 12 ans. J'ai pu rester dans la chorale plus longtemps que les autres parce que j'ai mué tard. Ma petite bouche en coeur et moi chantions à la messe tous les dimanches et à minuit le 1er janvier. Je suis même allé en Europe en 90 pour une tournée des grandes cathédrales."

Si Les Petits Chanteurs assurent la première partie des spectacles présentés au Théâtre Corona, Matthieu, Catherine Leduc et leurs musiciens les rejoindront pour quelques pièces. "Dans le fond, on reprend le même concert que celui donné aux FrancoFolies, mais on a enlevé les pièces qui collaient moins bien avec l'hiver (La Pluie, Ambulance, Le Trou) pour y inclure des chansons de Noël."

Heureusement, Tricot Machine ne se lancera pas dans une ixième interprétation de Petit Papa Noël ou Vive le vent, des ritournelles entendues ad nauseam et souvent chantées par des artistes au parcours douteux. En reprenant un classique moins commercial comme Venez, divin Messie, le groupe a préféré piger dans le répertoire jadis maîtrisé par jeune Matthieu et ses petits amis trifluviens.

Le groupe a même composé deux nouvelles pièces de Noël: 25 décembre (qui n'a rien à voir avec le 23 décembre de Beau Dommage) et La Toune de Noël de Catherine Leduc (titre provisoire qui tend à perdurer). "Les belles chansons de Noël sont les moins joyeuses, explique-t-elle. On peut y inclure de la joie, mais de manière plus subtile. La mélancolie doit primer, car c'est aussi triste, Noël. Je ne suis vraiment pas insensible aux moins bien nantis qui ne vivront pas d'aussi belles Fêtes que Matthieu et moi."

Et le Noël de Tricot Machine, il ressemble à quoi? "On n'achète pas vraiment de cadeaux, avoue Matthieu. On en fabrique un le 24 dans le garage chez les parents de Catherine. Cette année, il faut inventer un jeu et faire une recette en guise de cadeau. C'est ben plus le fun que de magasiner. Pis moi, ça me stresse d'acheter des trucs pour les autres. Je finis toujours par donner n'importe quoi sans plaire à personne. Dans le fond, Noël, c'est plus une affaire de famille: tu joues dehors avec tes cousins/cousines et tu rentres pour boire un chocolat chaud et jouer au Scrabble."

Ont-ils tout de même un présent qu'ils rêvent de recevoir? "Un cheval miniature!" sourit Catherine avant la longue hésitation de Matthieu: "...une boule pour mon char... tsé, pour accrocher une remorque."

À écouter si vous aimez /
Les boules de neige, le chocolat chaud, les sapins illuminés

http://www.voir.ca/publishing/article.aspx?zone=1&section=6&article=55672 - voir.ca


Discography

Tricot machine (2007)
25 décembre (2008)
La prochaine étape (2009)

Photos

Bio

Catherine Leduc and Matthieu Beaumont form Tricot machine, this duo from Trois-Rivires in Quebec. For their first record the duo worked with Daniel Beaumont, Matthieus brother, and David Brunet (close collaborator of Daniel Boucher and Yann Perreau). Daniels literally skills were rewarded in 2005 at Petite-Valle Festival in the best songwriter category. He wrote most of the lyrics on the album. Matthieu won in the best compositor at the same festival the following year. Since the release of their first record on March 20th 2007, songs have played on campus radio all over Quebec and on major national and commercial radios. The album was release on Grosse Bote, the French version of Dare to Care Records. In 2007, Tricot machine won the awards for Best new artist and Best Folk album at the GAMIQ (Gala de l'Alternative Musicale Indpendante du Qubec), they won the Prix Echo de la Chanson, presented by the SOCAN, for Lours, the prize Dd-Fortin, presented by the SPACQ and the Mirror award at the Summer Festival of Quebec. Tricot machine won a Flix award at lADISQ for Revelation of the year and a Flix award at l'Autre Gala ADISQ for best album cover. In 2009, Tricot machine released a second album named La prochaine tape. They toured all over Quebec and they had the chance to open for Cocoon at the Olympia in Paris. They also opened for Thomas Ferson and Jeanne Cherhal which was a great exposure in France.