Vacation
Gig Seeker Pro

Vacation

New Windsor, New York, United States

New Windsor, New York, United States
Band Folk Pop

Calendar

This band hasn't logged any future gigs

This band hasn't logged any past gigs

This band has not uploaded any videos
This band has not uploaded any videos

Music

Press


Wayne Memmer, known under his monicker Vacation released with Transmissions a 6piece cover song EP. He did his very own versions of well known songs from The Cure, Lana Del Rey and Guided By Voices with female vocal support by Rachel Asher. The songs are loaded with instruments, arranged with devotion and sound totally odd. But I love Wayne for that. Yes I do. - Janos Matuschewski


Las reinterpretaciones siempre han sido de mi agrado. ¿Recuerdan a Wayne y Rachel de Vacation? Esta vez, los dos músicos de Nueva York, después de cinco meses de haber lanzado aquel sublime segundo EP, Locust Lane, nos traen para regalar, 6 exquisitos covers de 6 exquisitas canciones pertenecientes a The Cure, Lana del Rey, Pavement, Guided By Voices, Joana Newsom y Neil Young. Valiéndose de su característica estructura compositiva, los músicos desempeñan a la perfección -claro, desde nuestro humilde punto de vista- cada una de las afamadas canciones, arreglándolas y tornándolas en una conclusión muy acorde a su determinante estilo. Disfruten a continuación de nuestras dos preferidas: - Allan Vizzuett


I stumbled upon Locust Lane – the new EP from Vacation — while arriving home from work the other day. Exhausted, and desperately in need of a vacation of some sort. While “Deep Like the Ocean” won’t fly you to Costa Rica, it certainly takes your mind on a bit of a trip.

The band channels the folk mystique of “Upstate, NY” and tosses that age-old ethos into a boiling pot of subtle haze, thick reverb, and empty space. “Deep Like The Ocean” embodies this idea when its bubbling synths meld with acoustic guitars strums and carefully played violin lines. The vocals occupy the empty space and echo off invisible walls while telling an age-old story of a person “deep like the ocean” and “frozen to the core.” Don’t be surprised when you find yourself involuntarily swaying your head and mumbling “You’re so deep, you’re so deep, you’re so deep…” - Marc Picciolo


Tout a commencé avec Headed for the Ditch, une compilation de reprises de Neil Young tombée de nulle part. C’est sans doute la présence d’Emily Reo, dont je suis secrètement amoureux, qui m’y a amené. Parmi les versions qui marquent, un « Barstool Blues » déchirant. Une voix aiguë qui tremble, une guitare acoustique pas complètement assurée accompagnées de brumes électriques qui s’élèvent et s’épaississent. Quelques coups de percussions métalliques réguliers, de plus en plus forts jusqu’à ce que le tout s’arrête un peu en désordre. Le groupe s’appelle Vacation et son chanteur compositeur Wayne Memmer est à l’origine de la compilation. Il a enregistré récemment une nouvelle version de la reprise avec quelques cœurs de Rachel Asher, plus belle encore.

En découvrant les EP et quelques titres isolés que Vacation a la générosité de nous offrir en téléchargement gratuit, j’ai senti un lien très fort, presque immédiat, avec leur musique. Une addiction, en fait. Qui a commencé dès les premières secondes de « Kingdom Comme », le premier titre de Locust Lane. Après un temps où une guitare s’amuse à faire le signal de l’électrocardiogramme sur un grésillement embrumé, des arpèges folk très simple marquent le temps de ce qui pourrait être une berceuse. Mais une berceuse un peu amère, chantée par cette voix, si particulière, comme au bord des larmes. Une berceuse qui serait chantée sur un lit d’hôpital, par ou pour un dépressif. Every train that you drive ends up in a wreck, every plane that you fly ends up in a crash. You’re the only one who dies, you’re the only one who dies.

Il y a beaucoup de tristesse dans la plupart des chansons de Vacation. Mais il y a aussi une grande liberté et une absence de complexes évidente. Des bricolages sans prétention, quelques boîtes à rythme exsangues, un peu de violon. Et toujours l’emprise d’un léger psychédélisme sur les structures traditionnelles du jeu de guitare sèche. Non pas une défonce hagarde, mais les percées d’un ciel plutôt gris, menaçant, sans doute formé par des drogues pas très glamour, de celles qui aident à dormir sans rêver et à se réveiller vivant chaque matin.

Surtout, l’équilibre est parfaitement tenu entre le travail d’arrangement, plus complexe qu’il n’y paraît à la première écoute, et la spontanéité des compositions, qui restent brutes et touchantes. Émouvantes, même. Je frissonne à chaque écoute de « Memory Box », ses accords répétitifs de piano qui ne sont pas sans rappeler ce que l’on fait de cet instrument dans les samples de rap, et Wayne qui semble terrorisé par le contact imminent d’une personne qui s’approche. The way you look at me, I can’t control myself. On ne sait pas pourquoi il chavire. Tétanisé par un proche trop possessif ; sur le point de s’abandonner au désir de l’autre jusqu’à s’évanouir ; asphyxié par un amour qu’il ne sait pas donner ; prêt à basculer dans la folie. On ne sait pas, mais on tangue avec lui.

En janvier, Vacation a mis en ligne Transmissions, un EP de six reprises, outre Neil Young retravaillé, on y trouve Guided by Voices, Joana Newsom, The Cure, Lana Del Rey (si, si). Toutes très réussies. On y entend aussi une version dépouillée de « We Dance » de Pavement dont je ne suis pas près de me remettre.

Il paraît qu’ils préparent un album. Je prie pour qu’ils aient les moyens d’en faire un pressage vinyle.

22
0
0
Share

Tags Associés —
bandcampvacation
- Starsky


New Windsor, New York player Wayne Memmer’s voice quivers along to the delicate plucking of his guitar strings like the leaves of a lonely tree blowing in the wind on the fringes of a big field. The fragility is only a front, though, that tree has deep roots and won’t get blown over too easily.

Grab his beautiful new Locust Lane EP on Bndcmp and follow him on Tumblr. Don’t miss the awesome Neil Young covers compilation album that Wayne put together this past spring. - Mark Schoneveld


Discography

Tiny Bones and Wires EP - January 2011
The Crazy Kind of Love EP - February 2011
Neutral Acid Kind (single) - June 2011
Locust Lane EP - August 2011
Transmissions EP - January 2012

Photos

Bio

We are a three piece from upstate new york. We have been known to jangle and drone.