ZHOU MACK
Gig Seeker Pro

ZHOU MACK

Pontoise, Île-de-France, France | INDIE

Pontoise, Île-de-France, France | INDIE
Band World Reggae

Calendar

This band hasn't logged any future gigs

This band hasn't logged any past gigs

This band has not uploaded any videos
This band has not uploaded any videos

Music

Press


This band has no press

Discography

2005:LP INTERNATIONAL LOVE
2010: EP BANTU

Photos

Bio

ZHOU MACK
LE RETOUR d'UN MUSICIEN ENGAGE

Né à Kimpese près de Kinshasa en République Démocratique du Congo (ex Zaire) sous le nom de Washington David Tufuene,aka Zhou-Mack, est le dernier né d’une fratrie de 16 enfants

Musicien précoce:

Très vite, il montre des prédispositions pour la guitare & le chant, mais la famille ayant déjà son quota de guitaristes, le petit Tufuene sera plutôt orienté  vers le chant & suit sa mère dans les chorales.
C’est en donnant la 1ère note, la plus haute, celle sur laquelle les autres s’accordent, qu’il se fit surnommé "Zhou"
(note la plus haute en Kikongo). Mais ses cordes vocales ne lui suffisent pas et il s’exerce en cachette sur celles des guitares de ses frères.

Zhou Mack arrive à Paris en 1989, mais très vite il déchante; l'absence d'argent, de papiers, de boulot, puis l'arrivée de sa fille, le pousse à mettre ses ambitions musicales de côté pour l'élever seul. Mais en 1994, il découvre le jazz, et de nombreux musiciens, tels que Ravy Magnifique, Chico Freeman et Archie Shepp.
De ses collaborations, un genre musical naît, l'afro indian funk qui incite Zhou Mack à reprendre le chemin de la scène.

C'est en 2000 qu'il rencontre "La Fève" un groupe de 5 membres de combos essonniens. Unis par une même passion, le dub et les roots, ils montent rapidement un groupe, "Zhou Mack & La Fève" et enregistrent l'album "International Love" en 2005. L'album est un succès; ils sillonnent les routes de France, à la rencontre de leur public.

2009 s'annonce être l'année du changement, du retour aux sources.

Actuellement en studio pour l'enregistrement de son premier album solo, "Origines", c'est en plusieurs langues (français, lingala, kikongo anglais) qu'il s'engage, tant politiquement que humainement et pose un regard critique sur l'avenir de sa terre natale, le Congo, et l'ensemble de la diaspora africaine.